1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Certains métiers dans l'aéro interdits aux daltoniens

Vidéo - Certains métiers dans l'aéro interdits aux daltoniens

- Par

Le daltonisme est une anomalie génétique qui donne une mauvaise perception du rouge et du vert. Cette anomalie de la vision n’est pas compatible avec certains métiers comme celui de pilote de ligne. Il faut en effet avoir une « vision sûre des couleurs » de jour comme de nuit, c’est ce que disent les textes.

Dr Jean-Yves Lafaille, médecin au centre d'expertise médicale du personnel navigant de Toulouse-Blagnac (CEMPN) : interview dans le reportage.

Et pour dépister le daltonisme on passe le test d’Ishihara : ces fameuses planches sur lesquelles il faut reconnaître des chiffres dans des ronds de couleurs. Et si le test est négatif, des examens plus poussés sont alors réalisés pour évaluer le degré d’anomalie. Et sachez que les pilotes ne sont pas les seuls à devoir avoir une vision sûre des couleurs, il y aussi les câbleurs, les mécaniciens ou encore les contrôleurs aériens.

Le daltonisme touche davantage les hommes (8%) que les femmes (0,5% ). Cette disparité s'explique par le fait que le gène du daltonisme est porté par le chromosome sexuel X. Pour qu'une femme soit daltonienne, il faudrait que ses deux chromosomes X portent le gène défectueux. Ce qui est rare. En revanche, pour un homme qui n'en possède qu'un seul, le fait de porter le gène anormal entraîne de facto le daltonisme.

Vos réactions
  • Guyome
    Posté le 13/05/2019 à 09h39

    Bonjour,
    Pouvez vous indiquer à quoi vous vous référez pour dire que les mécaniciens doivent avoir une vision sûre des couleurs?
    Autant la réglementation est relativement claire pour les pilotes, autant il n'y a rien dans la Part 66 à ce sujet, et finalement, à part le bon sens, très peu de documentation concernant un "seuil" d'acceptation ou non d'un daltonisme chez les mécanicien ou cableurs...
    Comment définissez vous donc une vision sûre des couleurs?
    Car en effet, cela touche environ 10% des hommes, et est donc très répendu en milieu Aeronautique.
    Merci d'avance de votre réponse. (si possible avec référence réglementaire)
    Cordialement

    Signaler un abus Répondre

    • aeronewstv
      Posté le 13/05/2019 à 16h54

      Bonjour Guyome,

      voici la réponse que vient de nous donner le centre d'expertise médicale du personnel navigant de Toulouse-Blagnac suite à votre commentaire :

      "Il n’y a pas de réglementation européenne aéronautique concernant l’aptitude à une vision sûre des couleurs, pour les mécanos ou les câbleurs. Le niveau de vision des couleurs et la méthode concernée pour tester les personnels, est spécifiée par l’employeur et contrôlé en France par la médecine du travail. Une vision sûre des couleurs des personnels de la sous-traitance aéronautique peut être exigée dans le cadre de certains systèmes d’accréditation ou labels qualité tels que NADCAPS. La norme européenne NF EN 473 ou américaines ASNT-TC-1A et NAS 410 régissent entre autres les normes de vision des couleurs nécessaires pour pratiquer les opérations de contrôle non destructifs qui sont pratiqués notamment en maintenance aéro."

      Cordialement,

      la rédaction

      Signaler un abus

  • mengès - EV1
    Posté le 13/05/2019 à 14h32

    je n'ai été détecté daltonien qu'après avoir confondu un phare vert et rouge à l'entrée du goulet de Brest et avoir failli faire échouer mon porte-avions Foch de 34.000 tonnes
    >> interdit de passerelle et de pilotage !!!
    je suis néanmoins deux galons de l'Aéronavale comme officier de liaison de la VI° Flotte US et professeur d'anglais procédures Otan
    vive la Marine !!! et les commandos de Marine, mes potes du commando Hubert de Saint-Mandrier

    Signaler un abus Répondre

  • Noel
    Posté le 13/05/2019 à 23h39

    "failli faire échouer mon porte-avions Foch de 34.000 tonnes"
    Ha ha ! Ca rassure ;-)

    Signaler un abus Répondre

  • ColorMaster
    Posté le 13/05/2019 à 23h47

    A la fois technicien de maintenance titulaire d’une Part-66 et pilote titulaire d’un CPL(A), je suis daltonien. Le tout en ayant été testé et contrôlé en accord avec la réglementation (quand il y en a une) bien entendu.
    Je n’ai absolument aucun problème a identifier la couleur de signaux lumineux de jours comme de nuit, la couleur de fils électriques, voyants, etc... tout en « échouant » aux tests d’ Ishihara mentionnés dans votre article.
    Il y a des centaines de formes de daltonisme, merci de le préciser correctement dans votre article (seulement mentionné partiellement par le médecin).
    Il y a beaucoup d’ apriori sur le daltonisme, car cela est très mal connu y compris par le corps médical. En raison de cette méconnaissance, beaucoup de métiers nous sont interdits sans véritable justifications.

    Pour les aspirants mécaniciens: c’est possible! Aspirants pilotes aussi! (Voir CEMPN comme indiqué dans l’article, eux seuls peuvent vous donner une réponse valable).

    Signaler un abus Répondre

  • Zoe
    Posté le 21/05/2019 à 18h58

    Bonjour,

    Il est faux d'écrire que le daltonisme est incompatible avec le métier de pilote de ligne.

    Tout dépend de la profondeur du trouble.

    Un daltonien devra passer un test de vision des couleurs supplémentaire afin de déterminer si sa perception des couleurs est compatible ou non avec le métier de pilote.

    Voir par exemple sur http://www.pilote-daltonien.com/

    Signaler un abus Répondre

  • Trichromate Protanomale
    Posté le 14/05/2019 à 09h09

    Le test d’Ishihara permet de détecter une anomalie de vision des couleurs, et de la qualifier correctement. On peut voir les trois couleurs primaires (rouge/vert/bleu, en optique), mais avoir une anomalie sur une deux ou même les trois couleurs. On peut également avoir une absence totale de détection d’une, deux ou trois couleurs primaires. Le test d’Ishihara permet de déterminer tout ça. De là peut naître la frustration de se voir fermer des portes alors qu’on voit le vert, le rouge et le bleu.. séparément.

    Lors des visites médicales pour être pilote, si on échoue au test d’Ishihara, on a la possibilité de passer un test sur la lanterne de Beynes... test qu’échoue une part non négligeable des personnes ayant pourtant une bonne vision des couleurs. Pourtant on continue de l’utiliser.

    Il est à noter que d’autres pays ont une démarche plus pertinente: le candidat se voit testé pour chacune des couleurs utilisées en aéronautique.

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Autres vidéos « Compagnies aériennes »
    Publicité :Liste noire
    Publicité :PeurEnAvion - CA
    Photo de la semaine par Spot’Air PAF défilé 14 juillet - COLAS SCUDELER - https://www.instagram.com/colas_photo/

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde