1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > AirAsia, une compagnie low-cost pas comme les autres

Vidéo - AirAsia, une compagnie low-cost pas comme les autres

- Par

Si plus d'une semaine après la disparition du vol QZ8501 d’AirAsia, les causes de l’accident sont toujours inconnues malgré diverses hypothèses, penchons-nous sur cette jeune compagnie à bas coûts qui a tout d’une grande.

Basée à Kuala Lumpur en Malaisie, AirAsia a débuté ses opérations en 1996. Elle est aujourd’hui l’une des compagnies dans le monde qui enregistre la plus forte croissance. En 2013, elle est devenue la plus grande compagnie low-cost en Asie de part sa flotte, 158 appareils et le nombre de passagers transportés, près de 43 millions. Elle a même été élue, ces six dernières années, meilleure compagnie à bas coûts au monde. Elle dessert 83 destinations à travers 17 pays comme le Vietnam, l’Indonésie, la Thaïlande, les philippines ou le Cambodge. Taux moyen de remplissage de ses appareils: 80%.

AirAsia est également une compagnie sûre. Le crash du 28 décembre dernier est en effet le premier accident mortel qu’elle a connu en 18 ans d’exercice.

L’âge moyen de sa flotte, composée uniquement d’Airbus A320, est seulement de trois ans. D’ici à 2026, AirAsia et sa filiale long-courrier AirAsia X prendront d’ailleurs livraison de plus de 350 appareils neufs dont 291 A320neo et 10 A350. Comme toute low-cost qui se respecte, AirAsia mise sur la productivité. Ses avions ont un temps de rotation au sol de 25 minutes et volent en moyenne treize heures par jour.

Difficile pour le moment de savoir quel sera l’impact du crash en mer de Java sur la compagnie. En attendant AirAsia joue la carte de la sobriété. Sur son site internet, la couleur de son logo officiel est passée depuis l’accident du rouge vif au gris, comme pour rendre hommage aux 162 personnes qui ont perdu la vie et à leurs familles. 

Vos réactions
  • KURULA
    Posté le 26/09/2020 à 19h19

    AIR ASIA n'ai pas responsable de l'accident de son Boeing 737 Max C'EST BOEING. qui avant tout pour"faire du PROFIT" voir ce qui a été dit au sénat des USA un système "FAIL SAFE" comporte au moins 3 systèmes qui sont en marche simultanément et qui se comparent leurs info cela aurait couté beaucoup moins cher à Boeing avec une nouvelle cellule moderne avec les matériaux modernes pour pouvoir y loger les nouveaux réacteurs de grand diamètre Air ASIA aurait dû resté fidèle àAIR BUS .........................d'un ancien CDB B 747

    Signaler un abus Répondre

  • KURULA
    Posté le 27/09/2020 à 17h29

    L’accident du Boeing 737 Max n’est pas de la responsabilité de AIR ASIA mais de Boeing qui a mis en service des appareils avec une certification FRAUDULEUSE afin de faire face à AIRBUS le plus rapidement possible en adaptant les mêmes réacteurs plus économiques mais d’un diamètre de 76 centimètres supérieur aux réacteurs des séries précédentes, ce qui en a modifié l’aérodynamique d’où la nécessité du MCAS apportant une correction à piquer contrant la tendance à cabrer de la nouvelle aérodynamique. le MCAS installé n’est pas FAILSAFE puisque n’est pas contrôlé, il en aurait fallu 3 qui s’auto-contrôlent pour qu’il le soit ..
    AIR ASIA doit regretter sa fidélité à
    AIR BUS?

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Autres vidéos « Compagnies aériennes »
    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde