aeronewstv - logo

15 mds d'€ pour soutenir l’aéronautique en France

Publié le 10/06/2020 13:00 - Par aeronewstv.com

Pour préserver les 300 000 emplois directs et indirects du secteur aéronautique en France et les quelque 1 300 entreprises de la filière, l’Etat vient d’annoncer un plan de  soutien de 15 mds d'€ (aide de 7 mds d'€ apportée à Air France comprise). Ce plan de soutien prend la forme d’aides, d’investissements et de prêts garantis. Il a été coordonné avec les industriels.

C’est le ministre de l’Economie et des Finances,  Bruno Le Maire, qui l’a présenté hier, mardi 9 juin 2020, aux côtés de Florence Parly (Armées), Elisabeth Borne (Transition écologique), Jean-Baptiste Djebbari (Transports) et Agnès Pannier-Runacher (Industrie).

Ce plan de soutien s’articule autour de trois grands axes.

Le premier est de répondre à l’urgence en soutenant les entreprises en difficulté et protéger leurs salariés. L’Etat maintient ses aides apportées depuis le mois de mars (prêts garantis par l’Etat, dispositif d’activités partielles). Et afin de maintenir un certain niveau d’activité, des garanties exports de l’Etat ont été mises sur la table. Elles doivent permettre d’éviter les annulations et reports de commandes d’avions. L’Etat va également procéder à des commandes anticipées d’avions, d’hélicoptères et de drones militaires pour un montant de plus de 800 millions d’euros.

Le deuxième consiste à investir dans les PME et les ETI (entreprises de taille intermédiaire) pour accompagner la transformation de la filière. Afin de développer et de consolider les entreprises du secteur aéronautique, un fonds d'investissement en fonds propres sera doté dès cet été de 500 millions d’euros. 300 millions d’euros supplémentaires sous la forme de subventions doivent permettre d’accompagner les sous-traitants vers davantage de robotisation.

Troisième et dernier axe : investir pour une aviation propre. Ces trois prochaines années, l’Etat s’est ainsi engagé à investir un total de 1,5 milliard d'euros d’aides publiques pour soutenir la R&D et l’innovation. L'Etat ambitionne en effet de placer l'aéronautique française en pointe dans la transition énergétique. Objectif du gouvernement : qu’un avion vert fonctionnant à l'hydrogène de type A320 puisse entrer en service à l’horizon 2035 soit avec quinze ans d'avance sur le planning initial. Cet objectif n'est-il pas trop ambitieux ? 

imprimer cette page