aeronewstv - logo

Ces avions militaires à ailes repliables

Publié le 07/02/2020 08:00 - Par aeronewstv.com

Le Boeing 777X est le premier avion de ligne doté d’ailes repliables pour diminuer son envergure de 7 mètres et faciliter ainsi ses déplacements au sol. Mais ce concept est loin d’être nouveau dans l’aviation. Dans l’aéronautique navale de nombreux avions sont en effet équipés du même dispositif. Essentiellement utilisés pour des appareils opérant depuis des porte-avions, les ailes repliables permettent d’en stocker davantage. Les avions peuvent ainsi être parqués sur le pont principal mais aussi à l’intérieur des hangars du navire en utilisant les ascenseurs de dimensions généralement limitées.

Le premier avion doté d’ailes repliables est le Short Folder 81 en 1913. Cet hydravion biplace britannique a été utilisé par la Royal Navy sur ses croiseurs. Au fil des décennies de nombreux autres appareils ont adopté ce principe, à l’image du chasseur F4U Corsair ou des bombardiers TBM Avenger et Sea Fury dans les années 1940. Viendront ensuite, l’avion de combat à réaction Sea Vixen en 1959, l’avion de surveillance E-2 Hawkeye en 1964 ou encore l’avion de lutte anti-sous-marine S-3 Viking dix ans plus tard. Plus récemment, des avions d’attaque opérés depuis des porte-avions sont équipés du même système. C’est le cas notamment du Sukhoi Su-33 ou encore du F/A-18 Super Hornet depuis la fin des années 90.

Si les ailes repliables représentent un avantage certain en termes de place, elles sont néanmoins plus lourdes qu’une voilure fixe et nécessitent en raison de leur articulation des structures complexes pour établir les connexions électriques et les commandes aérodynamiques. Depuis quelques années, l’aviation générale s’y est également mis. Pour faciliter le transport et optimiser l’espace de stationnement certains avions légers ont choisi ce système. L’avion amphibie biplace A5 de la société américaine Icon Aircraft est l’un d’eux. 

imprimer cette page