aeronewstv - logo

A l'étude, des moteurs intégrés au fuselage de l'avion

Publié le 23/01/2020 01:00 - Par aeronewstv.com

Réduire toujours plus la consommation de carburant des avions est l’un des enjeux de l’industrie aéronautique. Depuis le milieu des années 2010 l’ONERA comme la NASA planchent sur un concept d’avion où les réacteurs sont partiellement intégrés à l’arrière du fuselage.

L’avantage : c’est une diminution de la traînée qui se traduit par une économie de carburant. Voici pourquoi. Sur un avion, le flux d’air au voisinage du fuselage est ralenti par frottement ce qui augmente sa traînée. En intégrant les moteurs à l’arrière du fuselage, cette couche d'air est aspirée par les réacteurs et la trainée est moindre.

L’inconvénient c’est que les aubes de soufflante sont soumises à des contraintes plus fortes. Sur un avion standard les aubes sont soumises à un flux d’air uniforme car l’air rentre sans perturbation dans le réacteur. Si les moteurs sont intégrés à l’arrière alors le flux d’air n'est plus uniforme car il est perturbé par le fuselage. Il faudrait donc que les aubes soient beaucoup plus résistantes qu’elles ne le sont aujourd’hui, ce qui représente un défi technologique.

imprimer cette page