aeronewstv - logo

Le jour où un bombardier a percuté l’Empire State Building

Publié le 16/01/2020 01:00 - Par aeronewstv.com

C’est un vol de convoyage qui a tourné à la catastrophe en plein New York. Le 28 juillet 1945, peu avant 9h du matin, un bombardier B-25 Mitchell de l’armée américaine décolle de la base militaire de Bedford dans le Massachusetts. Objectif du jour : convoyer l’avion jusqu’à l’aéroport de Newark. Alors que l’avion se rapproche de sa destination, le contrôle aérien de l’aéroport de LaGuardia signale à l’équipage la présence d’un épais brouillard au-dessus de Manhattan.  « On ne voit pas le haut de l’Empire State Building. Nous vous suggérons de vous poser ici».

Le pilote ignore le conseil et continue sa route. Complètement désorienté, il décide de descendre à moins de 300 m d’altitude afin d’établir un contact visuel avec le sol. La réglementation lui en impose normalement le double. Et tout va alors très vite basculer. Vers 9h40, l’avion frôle un immeuble, puis se retrouve nez à nez avec l’Empire State Building. Malgré ses tentatives d’évitement, le bombardier B-25 de 9 tonnes percute la tour à 320 km/h. L’impact a lieu entre le 78e et le 80e étage de la face nord qui s’embrase. L’édifice résiste. Construit en 1930 il ne s’effondre pas ce qui en surprendra plus d’un à l'époque. L’accident fait 14 victimes : onze personnes à l’intérieur de la tour et les trois occupants de l’avion.

La construction de l’Empire State Building a duré un an et a nécessité 3 400 ouvriers. Avec ses 381 m de haut (444 m avec l’antenne), il a été le plus haut bâtiment du monde jusqu’en 1967, date à laquelle la tour de radio-télédiffusion Ostankino (537 m) a vu le jour à Moscou (Russie).

imprimer cette page