aeronewstv - logo

Nombreuses réactions après le décès de Serge Dassault

Publié le 30/05/2018 01:00 - Par aeronewstv.com

C’est dans son bureau du Rond-Point des Champs-Elysées que Serge Dassault a succombé à une crise cardiaque ce lundi 28 mai à l’âge de 93 ans. Né le 4 avril 1925 à Paris, Serge Dassault portait le nom d’un empire industriel que son père Marcel Bloch (devenu par la suite Dassault) avait créé à partir de la fin des années 20.

Entré en 1951 comme ingénieur dans la société « Générale aéronautique Marcel Dassault », il va seulement quatre ans plus tard prendre la direction des essais en vol. A ce titre, il supervise la mise au point de nombreux avions militaires (Super Mystère B2, Étendard, Mirage III,Mirage IV). Il sera nommé par la suite  directeur de I’exportation puis directeur de la société Electronique Marcel Dassault. Ce n'est qu'en 1986, à l'âge de 61 ans, qu'il prend les commandes de la Société des Avions Marcel Dassault - Breguet Aviation (devenue Dassault Aviation en 1990). Il va alors restructurer, moderniser le groupe, soutenir sans faille l'avion de combat Rafale et développer la branche aviation d’affaires. Le groupe a réalisé en 2017 un CA de 4,8 milliards d’euros.

Mais l’homme n’a pas été qu’un grand capitaine d’industrie. Serge Dassault s’est en effet aussi intéressé à la politique. Il est élu en 1986 conseiller régional d'Île-de-France, puis devient en 1995 maire de Corbeil-Essonnes, un mandat qu’il exercera pendant quinze ans avant de devenir sénateur jusqu’en 2017. Serge Dassault était également un patron de presse. A l’été 2004, il avait racheté le premier groupe de presse français, la Socpresse, qui détenait notamment Le Figaro.

Après l’annonce de sa disparition, les hommages et les réactions saluant l’industriel, l’homme politique et le patron de presse se sont multipliés. Dans un communiqué, l'actuel P-dg de Dassault Aviation Eric Trappier a tenu a souligner que Serge Dassault a "consacré sa vie à l’aéronautique et à l’industrie de notre pays, a défendu avec passion et détermination Dassault Aviation et ses salariés, avec comme seule ambition la pérennité des ailes françaises.

imprimer cette page