aeronewstv - logo

Edouard Philippe salue la consultation lancée par Air France

Publié le 27/04/2018 01:00 - Par aeronewstv.com

Pour tenter de mettre fin aux grèves qui ont débuté le 22 février dernier et dont l’impact financier est estimé à 300 millions d’euros, la direction d’Air France joue son va-tout. Jean-Marc Janaillac, le président de la compagnie aérienne, a décidé de consulter l’ensemble des salariés d’Air France.

Du 26 avril au 4 mai prochain, tous les salariés sont appelés à répondre à cette question : « Pour permettre une issue positive au conflit en cours, êtes-vous favorable à l'accord salarial proposé le 16 avril 2018 ? ».

L’accord salarial en question, proposé par la direction et rejeté par les syndicats, comprend des augmentations générales de salaire de 7% sur quatre ans. Jean-Marc Janaillac a clairement indiqué qu’il démissionnerait en cas de « non » majoritaire : « si le résultat est négatif, je ne vois pas comment je pourrais rester à la tête de l’entreprise ».

Cette position, Edouard Philippe, invité chez nos confrères d’Europe 1 ce jeudi 26 avril, la qualifie de « courageuse ». Le Premier ministre en appelle à la responsabilité des salariés d'Air France. Il estime en effet que le départ de Jean-Marc Janaillac ne présagerait rien de bon pour la compagnie aérienne (vidéo).

Le résultat de la consultation sera connue le vendredi 4 mai à 18h. Trois syndicats de pilotes viennent de lancer un nouveau préavis de grève supplémentaire pour les 3, 4, 7 et 8 mai. Une décision que la direction d’Air France juge dans un communiqué « incompréhensible » au vu de la consultation en cours.

Cette consultation a un précédent. En 1994, le P-dg d'Air France Christian Blanc avait lancé une consultation auprès des salariés pour faire approuver un plan de restructuration qui avait été approuvé par plus de 80% des salariés. L'Etat français détient 14,30% du groupe Air France-KLM.

imprimer cette page