aeronewstv - logo

Crash de l’Antonov An-148 : l’erreur humaine avancée

Publié le 14/02/2018 10:00 - Par aeronewstv.com

Les enquêteurs russes n’ont pas perdu de temps. 48 heures seulement après le crash de l’Antonov An-148 dans la région de Moscou, la première boîte noire a été analysée et les causes de l’accident se dessinent.

Avant le décollage, les pilotes n’ont pas enclenché le système d’anti-givrage des sondes Pitot de l’appareil, des sondes qui indiquent la vitesse en vol.

Après 2 minutes 30 de vol, des indications de vitesse contradictoires s’affichent donc dans le cockpit. Une alarme sonne une première fois, une deuxième, puis une troisième. A ce moment là, l’équipage désengage le pilote automatique et reprend l’appareil en mains. Pensant sans doute perdre de la vitesse et risquer le décrochage, les pilotes exercent une action à piquer fatale. Le biréacteur va percuter le sol à un angle de 30°. Juste avant l’impact, l’un des indicateurs indiquait une vitesse nulle, un autre une vitesse de 800 km/h.

L’analyse de l’autre boîte noire, celle qui enregistre les conversations dans le cockpit, est en cours. L’accident a fait 71 victimes.

imprimer cette page