aeronewstv - logo

Spectre, un James Bond de « haut vol »

Publié le 16/10/2015 01:00 - Par aeronewstv.com

La recette d’un bon James Bond on la connaît. Prenez de l’action, ajoutez des courses-poursuites en Aston Martin, un soupçon d’explosion, quelques charmantes James Bond girls, un agent bien sûr digne de son matricule 007 et une bonne dose de cascades en tous genres. Pour la 24ème aventure de Bond, « Spectre », Sam Mendes le réalisateur l’a néanmoins sublimé. L’intrigue qui tourne autour d’une sinistre organisation criminelle fait la part belle à la destruction de bolides, 32 millions d’euros de tôles froissées soit 15% du budget global. Mais les avions et les hélicoptères ont aussi leur heure de gloire.

Dans les alpes autrichiennes, la course-poursuite entre des 4x4 et un bimoteur britannique de dix places, un Britten-Norman Islander (BN-2, petit bimoteur à hélices) des années 60, qui termine sa course à travers un chalet a nécessité huit avions au total. Deux vrais avions ont été loués pour le tournage, six autres étaient des maquettes, certaines fixées sur des câbles pour les scènes à très basse altitude, d’autres sur des motos-neige pour pouvoir diriger l’appareil au sol.

Côté hélicoptères, la production en a utilisé trois types différents. Un Agusta Westland (AW109) à Londres, un McDonnell Douglas (MD500E) au Maroc, et surtout un Messerschmitt-Bölkow-Blohm (Bo 105) au-dessus de Mexico. Pour voler à dix mètres d’altitude, effectuer des tonneaux et donner l’impression que l’hélicoptère est incontrôlable la production a fait appel à Chuck Aaron, le spécialiste des acrobaties en plein ciel qui officie chez Red Bull. Du grand spectacle en perspective.

La sortie de Spectre est prévue à la fin du mois au Royaume-Uni, début novembre dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis.

Découvrez la bande-annonce du film à la fin du reportage.

imprimer cette page