aeronewstv - logo

L’ONERA travaille à une alternative aux batteries pour drones

Publié le 12/09/2014 09:00 - Par aeronewstv.com

Point faible de nombreux drones électriques aujourd'hui, leur autonomie qui oblige les utilisateurs à fractionner leurs missions, pour changer les batteries dans le meilleur des cas, attendre qu'elles se rechargent dans le pire.

Une contrainte qui pourrait disparaitre grâce au prototype de micro-turbine présenté du 9 au 11 septembre lors de l'UAV Show, la première rencontre européenne sur les drones qui se déroulait à Bordeaux. Dénommée Decawatt et conçue par l'ONERA, l'Office Nationale d'Etude et de recherche Aérospatiale, cette micro-turbine est tout simplement la plus petite au monde.

Olivier Dessornes, Chef de projet « Decawatt ONERA :   "L'objectif est en fait de fournir une source d'énergie extrêmement compacte qui soit une solution alternative aux batteries pour les longs temps de fonctionnement.

Ce système est une réduction à l'extrême d'un moteur d'avion, des moteurs classiques que l'on a dans l'aviation, c'est à dire qu'il y a un compresseur, une turbine, une chambre de combustion que l'on voit ici, un échappement de gaz qui se produit ici. La turbine produit une puissance et cette puissance est utilisée pour faire tourner un générateur électrique qui se situe sous le montage et qui est ici." 

Deux millions de fois plus petite qu'un moteur d'A380, cette micro-turbine ne pèse que 680 gr et délivre une puissance constante de 100W jusqu'à -50°C, permettant des utilisations jusqu'alors impossibles avec des batteries. Le tout grâce à un micro-compresseur de seulement 10 mm de diamètre.

Olivier Dessornes, Chef de projet « Decawatt » ONERA : "Dès que vous allumez votre système, il fournit pratiquement instantanément une puissance, il n'y a pas de temps de recharge. Il suffit simplement de changer la bonbonne de gaz. C'est une bonbonne qui est exactement identique à celle que l'on utilise dans les Camping-Gaz, vous connaissez ce système, propane-butane, c'est exactement la même chose. On brule du propane et du butane dans la chambre de combustion qui est là et tant que l'on en a ça fonctionne. Donc il n'y a pas de temps de recharge contrairement aux batteries. L'autre avantage c'est la légèreté du système comparé aux batteries, parce que les batteries, pour le coup si vous vouliez, je donne un exemple si vous vouliez voler 4 heures avec une batterie de 1kw de puissance, vous auriez 20 kg de masse. Ce système-là décliné dans une version un peu plus grande, pour ces mêmes quatre heures, ne pèserait que 8 kg. Donc vous gagnez deux fois en terme de masse." 

Fruit de 8 ans de travail, la micro-turbine Decawatt a produit ses premiers watts en avril dernier. Elle nécessitera encore 3 à 4 ans de travail avant son industrialisation. En attendant, de premiers contacts se sont montrés intéressés par cette technologie durant l'UAV Show.

imprimer cette page