aeronewstv - logo

Livre : Le Baron Rouge

Publié le 24/07/2014 18:00 - Par aeronewstv.com

Les éditions Jourdan viennent de rééditer les mémoires du célèbre pilote allemand Manfred von Richtofen. Né en 1892 dans un village sur les bords de l’Elbe au Sud-Est de Hambourg, cet as des as a engrangé le plus grand nombre de victoires de tous les pilotes de la 1ère guerre mondiale. Officiellement, il a abattu quatre-vingt-un avions ennemis. Officieusement beaucoup plus pourrait-on dire en raison des difficultés, à l’époque, de comptabiliser les victoires.

Ce journal de guerre est un document humainement de premier plan. Il permet, à travers une écriture cursive, de se replonger au centre même d’un conflit terrible et de découvrir la psychologie d’un jeune homme dont la tête fut mise à prix très tôt par les anglais.

Manfred von Richtofen était surnommé le « Baron Rouge » ou encore le « Diable Rouge » tout simplement parce qu’il avait peint son triplan Fokker dans cette couleur. Il en parlait même comme de son « petit rouge ».

Sa première rencontre avec un avion ennemi, il la raconte dans le détail et fait part de sa peur, omniprésente, comme chez tous ceux qui ont combattu au sol ou dans le ciel d’ailleurs. Je cite : « Je me suis retrouvé nez à nez avec un Farman russe. Lequel de nous deux était le plus paniqué ? Je n’en sais rien avoue-t-il. Nous avions tous les deux la trouille ».

Plus loin, il raconte, comment, blessé dans un combat aérien, il s’en sort. C’était en juillet 1917 : « Durant un moment je suis entièrement paralysé, raconte-t-il. Le tir a touché mon nerf optique. Je suis aveugle. Mon avion plonge. J’ai perdu mes lunettes. Je n’y vois plus rien. Je rassemble ce qui me reste d’énergie et me dit : il faut que tu voies. Ma vue revient. » Il arrive alors à se poser dans des conditions évidemment très difficiles.

C’est l’année d’après que ce tout jeune allemand perdra la vie. Les circonstances de sa mort restent floues. Tombé dans les lignes ennemies après une panne moteur ou mort de ses blessures après un atterrissage forcé. Différentes hypothèses sont avancées à la fin de ce journal de guerre. Quoiqu’il en soit, le capitaine Manfred baron von Richtofen est mort le 21 avril 1918. Il avait à peine 26 ans.   

imprimer cette page