aeronewstv - logo

Airbus Defence & Space largue son avion-fusée

Publié le 11/06/2014 08:30 - Par aeronewstv.com

C’est dans la plus grande discrétion, au début du mois de mai, que la division Espace et Défense d’Airbus Group a réalisé un largage de son avion-fusée, une maquette à l’échelle 1/4ème de son SpacePlane.

A 100 kilomètres au large de Singapour, le démonstrateur de 150 kg bardé de capteurs, a en effet été hélitreuillée depuis cette barge à 3 000 mètres d’altitude puis lâchée dans les airs. L’appareil a ensuite été piloté depuis ce poste de contrôle situé sur le bateau. L’avion spatial a fini son vol comme prévu dans la mer de Chine avant d’être récupéré par les équipes sur place.

Le but de la manœuvre était en fait de valider les conditions de vol dynamiques rencontrées en fin de vol après un retour depuis l’espace, une sorte d’essai en soufflerie grandeur nature. Et s’il est encore trop tôt pour tirer les leçons de ce premier vol, force est de constater que ce projet lancé il y a plus de 6 ans avance. De nouveaux essais sont envisagés pour la fin de l’année avec cette fois un largage depuis un ballon stratosphérique, à 30 kilomètres d'altitude.

Airbus Défense et Espace espère pouvoir envoyer ses premiers touristes dans l’espace en 2020. Après avoir décollé d’un aéroport classique,  le SpacePlane allumera son moteur-fusée à 12 000 mètres d’altitude. Montée à la verticale à plus de 3000 km/h. 90 secondes plus tard, le moteur-fusée sera coupé, et l’appareil continuera sur sa lancée. A 100 km d’altitude, les passagers pourront alors vivre cinq minutes d’impesanteur et observer la Terre à travers les larges hublots.

Mais au-delà de ces balades extra-terrestres, le SpacePlane pourrait également servir à mener des expériences scientifiques ou à mettre en orbite de petits satellites. Une façon de joindre l’utile à l’agréable. 

imprimer cette page