aeronewstv - logo

easyJet inspectera bientôt ses avions avec des drones

Publié le 27/05/2014 08:30 - Par aeronewstv.com

Si leur look laisse encore à désirer, leur utilité elle n'est plus à prouver. Le monde de l'aviation s'intéresse depuis longtemps aux multiples applications des drones, et easyJet va bientôt franchir un palier supplémentaire dans leur exploitation.

Lors de ses « journées innovation » organisées en mai dernier à son siège de Luton, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Londres, la compagnie « low-cost » a annoncé vouloir dorénavant utiliser ces machines volantes pour les inspections extérieures de ses appareils lors des visites de routine ou de maintenance programmée. Le projet n'en est encore qu'à ses débuts, mais les avantages sont déjà nombreux... 

Gary Smith, directeur adjoint Ingénierie, easyJet : interview dans le reportage.

Equipé d'un scanner et d'un appareil de prise de vue, le drone survole l'avion sous toutes les coutures pour fournir un ensemble de vidéos haute résolution qui, une fois combinées, permettent d'en obtenir une représentation en 3 dimensions avec ses éventuels défauts.

Aujourd'hui, des techniciens sont encore nécessaires au processus mais easyJet ne s'interdit pas, à terme, de se passer intégralement du facteur humain...

Gary Smith, directeur adjoint Ingénierie, easyJet : interview dans le reportage.

On est ici à la croisée des chemins entre la recherche scientifique et l'application industrielle. Toujours en cours de développement, il est encore trop pour mettre un coût global sur cette nouvelle technologie. Et même si la compagnie est en pleine croissance, il ne sera pas question de casser sa tirelire pour son exploitation.

Chez easyJet, on veut avant tout rester à la pointe de l'innovation dans un secteur en constante évolution. Son département recherche espère pouvoir exploiter d'ici un an les premiers drones pour l'inspection des 220 appareils de sa flotte.

Dans un premier temps, seul le site de Luton sera équipé, mais à l'avenir, cette technologie devrait voir le jour sur l'ensemble de ses sites partout en l'Europe et l'on pourrait également passer de un à plusieurs drones par inspection.

imprimer cette page