aeronewstv - logo

L’ascension fulgurante des « low cost »…

Publié le 31/05/2013 08:30 - Par aeronewstv.com

Si le modèle low-cost ne plaît pas à tout le monde, force est de constater qu’il fonctionne. L’essor des compagnies à bas-coûts dans le monde est fulgurant depuis une dizaine d’années.

Pionnière en la matière, la compagnie américaine Southwest Airlines qui dessert une centaine de destinations intérieures, est la première en terme de nombre de passagers transportés. Elle est suivie de près par l’irlandaise Ryanair qui connaît une très forte croissance depuis 2005. La britannique easyJet arrive en troisième position.

Mais cette bataille entre low-cost n’est que la partie émergée de l’iceberg. Car ces compagnies rivalisent désormais avec les plus grands opérateurs historiques. Sur les dix premières compagnies mondiales en terme de passagers, trois sont des low-cost, signe que ce modèle fonctionne et cela pour deux principales raisons.

Emmanuel Combe, spécialiste du low-cost aérien : interview dans le reportage.

Un exemple concret illustre ce phénomène, la ligne Londres-Barcelone. En dix ans sa fréquentation a été multipliée par cinq, en grande partie grâce à l’arrivée des low cost. Alors les compagnies traditionnelles qui ont sous-estimé l’ampleur de cette révolution et tardé à réagir, peuvent-elles contrer ce modèle, très différent du leur ? Oui, en montant en gamme leur offre long-courrier mais pas seulement.

Emmanuel Combe, spécialiste du low-cost aérien : interview dans le reportage.

En clair, les compagnies à bas-coûts ont encore un bel avenir devant elle, du moins en Europe et dans les pays émergents. Aux Etats-Unis où leur apparition date des années 70, les marges de progression sont en effet limitées, mais en Europe où elles s’accaparent 35% du marché, les prévisions ne prévoient une stabilisation autour des 50% qu’en 2020. Quant aux pays émergents (Inde, Indonésie, Brésil, Malaisie), on assiste à une ascension fulgurante, le marché aérien commençant tout juste à exploser. Lion Air qui dispose d’une centaine d’appareils est là pour le rappeler, la compagnie indonésienne a commandé 450 avions neufs supplémentaires.

imprimer cette page