1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > C’est quoi ces plaques percées sur le fuselage des avions ?

Vidéo - C’est quoi ces plaques percées sur le fuselage des avions ?

- Par

Elles passeraient presque inaperçues, pourtant ces sortes de plaques percées de petits trous fournissent des informations essentielles aux pilotes. Il s’agit des prises de pression statique.

Sur les avions de ligne elles sont situées à l’avant, au niveau du cockpit, de part et d’autre du fuselage, un endroit où l'écoulement de l'air n'est pas perturbé par la structure de l’avion. Ces capteurs de forme circulaire donnent l'altitude de l'avion et permettent également de corriger la vitesse en fonction de l’altitude. Vous remarquerez que sur chaque prise il y a deux capteurs pour éviter toutes informations erronées. L’un fournit des informations au co-pilote et l’autre au commandant de bord. Et en cas de panne ou de doute sur l’une de ces prises, il y a un capteur de secours.

Ces prises sont entourées d’un trait rouge de manière à ce que les équipes de maintenance prêtes particulièrement attention à ces capteurs très sensibles. Ils sont d’ailleurs protégés par des caches lors des escales techniques pour éviter que des saletés ne viennent boucher les orifices.

Vos réactions
  • Balmax
    Posté le 23/11/2018 à 10h14

    Je pensait que c'était l"altimètre qui donnait l'altitude de l'avion, et les prise statiques donnaient la vitesse air, par différence de pression avec la prise dynamique ( pitot) ?

    Signaler un abus Répondre

    • levisagepale
      Posté le 30/11/2018 à 11h43

      Il faut bien que l’altimètre prenne l'information de pression à quelque part...
      on transforme une pression statique en altitude.
      environ 27ft pour 1 hpa au niveau de la mer...
      et comme la pression diminue avec l'altitude, on peut en déduire l'altitude.

      exemple: Aujourd'hui on décolle d'un aéroport situé à 500 pied et le QNH de cet aéroport est de 1012. donc, si on règle le calage altimétrique de l’altimètre sur 1012, celui-ci indiquera 500 ft.
      au décollage quand l'avion atteindra 1000 ft, la pression statique sera de 993 soit 1012-(500/27). Et comme le calage altimétrique n'aura pas bougé, l'altitude lu sera de 1000 ft sur l'altimètre.

      J'espère que mon explication est compréhensible.

      Signaler un abus

  • Balmax
    Posté le 30/11/2018 à 15h13

    Merci pour ces explications, claires et précises.

    Signaler un abus Répondre

    • levisagepale
      Posté le 02/12/2018 à 10h55

      Bonjour,

      Je n’avais pas vu la vidéo pour répondre à Balmax. Après avoir vu la vidéo j'aimerai ajouter une précision.

      Les Avions, ont aussi ce type de capteur sur les capots moteur qui servent aux EEC (Electronic engine Control) pour la bonne gestion de ces moteurs.

      Pour une masse d'air parfaite, la température au bord de la mer est de 15°C et diminue de 2° par 1000 ft ou 6.5° par 1000 mètres jusqu'à -56,5°c, température de la tropopause.
      Mais L'air dans lequel le moteur évolue n'est pas parfait. le paramètre de pression change aussi en fonction de l'altitude et de la température et des paramètres du jour(pression au niveau de la mer...).
      Donc Nous avons besoin de connaître la pression statique, la température entre autres paramètres pour connaître la quantité exact de carburant à injecter afin d'avoir le meilleur rendement.

      Signaler un abus

  • Teuchteu
    Posté mercredi, à 15:37

    Un altimètre désigne un cadran exploitant la prise de pression statique pour présenter au pilote une information d'altitude. L'anémomètre exploite le pitot (qui fournit la pression d'impact) pour afficher une vitesse au pilote. Sur les avions de ligne "moderne", un calculateur (en général en triple) est responsable du traitement des données et de leur transmission aux systèmes les exploitant (comme les EEC): l'Air Data Computer (ADC aussi appelé ADR) qui est souvent associé à la centrale intertielle pour former un ADIRU.
    Les sondes sont symétriques sur le fuselage pour contrer l'effet du dérapage, déplacement d'air latéralement à l'avion.
    Les prises statiques ne sont toutefois pas parfaite et nécessite une correction :
    https://www.aeronewstv.com/fr/lifestyle/comment-ca-marche/1217-ce-drole-de-cable-qui-traine-derriere-les-avions.html

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2018
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2018
    Photo de la semaine par Spot’Air Mig 29 UB Slovak Air Force

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde