1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Chirac : « j’ai secrètement rêvé de faire carrière dans l’aviation »

Vidéo - Chirac : « j’ai secrètement rêvé de faire carrière dans l’aviation »

- Par

L'ancien président de la République Jacques Chirac est décédé jeudi à l’âge de 86 ans. Il est inhumé aujourd’hui lundi au cimetière Montparnasse aux côtés de sa fille Laurence. Ce lundi 30 septembre a été déclaré journée de deuil national. Une page de notre histoire se tourne. Il aurait pu en être tout autrement.

Rien ne prédestinait Jacques Chirac à accomplir une carrière politique comme il l'explique dans le 1er tome des Mémoires paru en 2009 (ed.NiL) : Ma seule obsession, à la sortie de l’ENA, était de devenir directeur de l’Aviation civile ou gouverneur de la Banque de France, comme le souhaitait mon père. » Ce père qui lui a inculqué la valeur du travail. Ce père qui, travaillant à la banque nationale pour le Commerce et l’Industrie (BNCI), est chargé de gérer les comptes d’Henry Potez et de Marcel Bloch. Ceux-là même qui avaient révolutionné l’industrie aéronautique pendant la 1re guerre mondiale avec l’hélice Eclair.

Des « relations professionnelles d’une grande proximité » s’établissent alors entre les deux industriels aéronautiques et le père de Jacques Chirac, François Chirac, dans les années 30. Tant et si bien qu’il sera débauché pour prendre la direction générale de la société Henry Potez en 1937. Jacques Chirac avait alors 5 ans. Ce qui lui fera dire plus tard que « durant mon enfance, j’ai toujours entendu parler d’aviation et secrètement rêvé d’y faire carrière à mon tour ».

Jacques Chirac va nouer des liens étroits avec Marcel Bloch qu’il rencontre pour la 1re fois en 1940. Il avouera dans ses écrits l’avoir « un peu perdu de vue » après la guerre. Ils se retrouveront beaucoup plus tard. Marcel Dassault va alors lui mettre le pied à l’étrier en politique en le recommandant au Premier ministre de l'époque Georges Pompidou. En 1967, Georges Pompidou envoie le jeune Chirac se présenter aux législatives dans la circonscription d’Ussel (Corrèze) qu’il remporte au 2e tour. Il avouera : « Je bénéficie, dans la presse locale, d’un appui déterminant, celui de Marcel Dassault (…) Ce vieil ami de son père lui « témoigne beaucoup de confiance et une affection quasi paternelle ». Marcel Dassault venait alors de racheter l’Essor du Limousin, un canard local à Limoges. La jonction est faite entre l’aéronautique et la politique. Les deux hommes entretiendront une relation soutenue jusqu’à la mort de Marcel Dassault en 1986. 

Jacques Chirac est également à l’origine d’une taxe de solidarité sur les billets d’avion dite taxe Chirac en vigueur depuis 2006 pour financer UNITAID. Ce qui lui avait valu à l’époque une levée de boucliers des compagnies aériennes contre cette taxe supplémentaire. 

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Liste noire
      Photo de la semaine par Spot’Air PAF défilé 14 juillet - COLAS SCUDELER - https://www.instagram.com/colas_photo/

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde