1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Ne pas confondre temps de rotation et vitesse de rotation d’un avion

Vidéo - Ne pas confondre temps de rotation et vitesse de rotation d’un avion

- Par

Le temps de rotation est la durée que passe un avion au sol entre deux vols. Une compagnie aérienne a donc tout intérêt à limiter au maximum le temps de rotation de ses appareils. Plus cette durée est courte, plus la compagnie peut en effet effectuer de vols et rentabiliser ses avions et son personnel.

Entre le moment où l’avion arrive à son point de stationnement et le moment où il en repart, une série d’opérations sont effectuées. Sur le tarmac, il y a le déchargement et le chargement des bagages, l’inspection extérieure de l’avion, et le cas échéant le ravitaillement et l’avitaillement. A bord, il y a le débarquement des passagers qui viennent d’arriver à destination, le nettoyage de la cabine puis l’embarquement des nouveaux passagers en partance. Le temps de rotation d’un avion est connu pour être réduit à son maximum chez les compagnies low cost. Il est généralement d’une trentaine de minutes sur des vols court-courrier contre une heure environ pour une compagnie traditionnelle. Pour les appareils long-courrier, le temps de rotation est évidemment plus long. Il y a plus de passagers, plus de nourriture et de bagages à charger. Les avions sont plus grands il faut donc aussi davantage de carburant et de temps pour le nettoyage à bord. Chez Air France le temps minimum de rotation d’un Boeing 777 est d’environ 2H30.

La vitesse de rotation, appelée VR, correspond à « la vitesse à laquelle le pilote, par action sur le manche, cabre la machine et l’amène suivant une technique précise à l’assiette désirée pour le décollage »*.  C'est à ce moment là que le pilote relève le nez de l'appareil. Les roues du train avant (ou roulettes de nez) ne sont alors plus en contact avec le sol. Aujourd’hui, la plupart des cockpits d’avions de ligne sont équipés d’un système audio automatique qui indique aux pilotes lorsque la bonne vitesse est atteinte pour décoller.

La vitesse de rotation intervient juste après avoir passé V1 qui est la vitesse de décision au décollage. En dessous de cette vitesse, les pilotes peuvent encore interrompre le décollage. Au-delà, le décollage doit être poursuivi sinon la sortie de piste est garantie.

*Extrait du Guide pratique du pilote de ligne

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde