1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > A quelle vitesse tourne la soufflante d’un moteur d’avion au décollage ?

Vidéo - A quelle vitesse tourne la soufflante d’un moteur d’avion au décollage ?

- Par

La soufflante d'un moteur d'avion est la partie avant du moteur que l'on aperçoit ici sur la photo. Elle est constituée d'un grand nombre d'aubes. Comme la vitesse de la soufflante varie d'un moteur à l’autre et selon les phases de vol nous avons pris comme exemple le moteur d’avion le plus vendu au monde, le CFM56 au moment du décollage. C’est à ce moment là en effet que le réacteur tourne à pleine puissance. Selon les données fournies par le motoriste Safran la soufflante tourne alors à plus de 5 000 tours par minute. La température du moteur atteint alors les 950° Celsius, c'est la température maximale tolérée pour ces moteurs dans les phases de décollage.

A ce jour, plus de 33 000 réacteurs CFM56 ont été produits. Il a été conçu au début des années 70 par CFM International, une coentreprise entre l’américain General Electric et le français Safran. Le CFM56 équipe tous les Boeing 737, plus de la moitié des Airbus de la famille A320 et des avions militaires comme le McDonnell Douglas DC-8 ou certains Boeing C-135. Le successeur du CFM56 est le LEAP. Développé par CFM il équipe les Boeing 737 MAX, une partie des versions neo de la famille A320 et le futur C919 du chinois COMAC.

Vos réactions
  • louisdum
    Posté le 24/01/2020 à 11h40

    Le terme de "compresseur" me semble plus approprié.

    Signaler un abus Répondre

    • Crasyglider
      Posté le 24/01/2020 à 19h58

      Bonjour,
      Ce n’est pas un compresseur. Soufflante est plus approprié. Le mieux étant de parler de FAN
      Bien à vous

      Signaler un abus

  • JMG
    Posté le 24/01/2020 à 14h19

    Tant qu'à lancer des fleurs à Snecma, il faut également mentionner:
    - René Ravaud et son homologue Gerard Newman qui ont pesé de toute leur persévérance et contre vents et marées pour maintenir ce programme.
    - Le Général De Gaule qui a décidé dès 1967, en peine crise, de favoriser les programmes Airbus, Ariane et CFM56
    - l'Etat français (le contribuable) qui a soutenu Snecma pendant une bonne trentaine d'années en attendant le retour à l'équilibre d'une société qui avait massivement investi dans les programmes CFM56 successifs.
    - Tous les personnels de GE et SNECMA qui ont contribué à cet incroyable succès !

    Signaler un abus Répondre

  • Jpb
    Posté le 24/01/2020 à 11h24

    pour etre plus precis, il serait plus vrai de parler de SNECMA quant a la paternite du CFM56. Ce n est qu en 2005 que la fusion avec SAGEM cree le groupe SAFRAN

    Signaler un abus Répondre

    • Blue M
      Posté le 27/01/2020 à 03h18

      Totalement d'accord avec vous. C'est bien de SNECMA qu'est venue la part française de CFM.
      J'ai travaillé en tant que transporteur transatlantique au projet dès 1981

      Signaler un abus

  • Jpb
    Posté le 27/01/2020 à 09h01

    Cela peut paraitre pinailleur mais aujourd hui les informations transmises a la fois par les medias et a la fois par les reseaux sociaux sont entachees d imprecisions qui font qu a la fin on ne sait plus qui croire.
    La transmission du savoir ne peut qu en souffrir
    Bien cordialement

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2020
    Publicité :Liste noire 2020
    Photo de la semaine par Spot’Air PAF défilé 14 juillet - COLAS SCUDELER - https://www.instagram.com/colas_photo/

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde