1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Réduction de cadence pour le moteur Leap du Boeing 737 MAX

Vidéo - Réduction de cadence pour le moteur Leap du Boeing 737 MAX

- Par

Le motoriste CFM réduit la cadence de production de son Leap-1B de moitié suite à l’arrêt temporaire de la production du 737 MAX effective depuis le 1er janvier 2020. Le 737 MAX est en effet exclusivement équipé de réacteurs produits par CFM International, une coentreprise entre l’américain General Electric et le français Safran Aircraft Engines. CFM passe donc de 84 moteurs produits par mois à une quarantaine. C'est ce qui ressort du communiqué de presse relatif aux résultats annuels 2019 de Safran. En retenant l'hypothèse d'une reprise des livraisons du 737 MAX à la mi-2020, Safran table en effet sur "une production de 10 moteurs Leap-1B en moyenne par semaine sur l'année".

Si une partie du Leap-1B est fabriquée sur le site de Villaroche en région parisienne, l’essentiel de l’assemblage final est assuré par General Electric à Lafayette dans l’Indiana (Etats-Unis) pour des questions de proximité géographique avec Boeing. C'est exactement l'inverse pour les réacteurs destinés aux Airbus (Leap-1A).

L’impact financier de l’immobilisation forcée du 737 MAX est conséquent pour CFM. Rappelons que les réacteurs comptent en effet pour 25% du prix de vente d’un avion de ligne et que les motoristes sont payés au moment où l’avion est livré au client. Malgré l’arrêt des livraisons du MAX depuis le mois de mars 2019, CFM a continué à livrer ses moteurs à Boeing qui avait réduit mais maintenue la production de son avion. Environ 800 moteurs ont donc ainsi été fournis à l’avionneur. Et malgré un accord ponctuel trouvé au 3e trimestre 2019 avec Boeing (perception d'une avance sur le paiement de moteurs livrés), l’essentiel de la facture n’a pas encore été réglée. Un manque a gagner de trésorerie estimé entre 650 et 700 millions d’euros pour 2019. Un décalage de cash qui n’est bien sûr que temporaire. Pour faire face à cette situation Safran a décidé de geler les embauches cette année et de réduire ses dépenses de R&D et ses investissements.

Au delà du Boeing 737 MAX, le moteur Leap équipe aussi une partie des Airbus A320neo et le futur C919 du chinois Comac. Il est le digne successeur du moteur d'avion (de ligne) le plus vendu au monde, le CFM56.

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Liste noire 2020
      Photo de la semaine par Spot’Air NH-90 TTH Aviation Légère de l'Armée de Terre

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde