1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Un multi-rotor de queue électrique à l’essai chez Bell

Vidéo - Un multi-rotor de queue électrique à l’essai chez Bell

- Par

L’hélicoptériste américain Bell vient de dévoiler un nouveau concept de rotor anticouple. Caréné de type Fenestron, sa particularité réside dans l’intégration de quatre rotors équipés de quatre pales chacun et alimentés par quatre moteurs électriques. Le système a été installé sur un prototype et testé en vol (voir la vidéo) l'année dernière. Il cumule à ce jour plus de 25 heures d’essais.

Par rapport aux rotors de queue conventionnels, ce concept offre plusieurs avantages. Outre une baisse de la consommation et donc des émissions de CO2 de l’hélicoptère, ce multi-rotor de queue électrique permettrait aussi selon Bell, de réduire les émissions sonores et les coûts d’exploitation. Il permettrait également de renforcer la sécurité des vols grâce à ce système qui est redondant puisque composé de quatre rotors électriques indépendants. A terme, Bell pourrait équiper ses  hélicoptères civils avec ce nouveau rotor. Aucune date n’est cependant avancée. Il est encore trop tôt.

Le prototype utilisé pour les essais du rotor anticouple électrique est un Bell 429 modifié. Le Bell 429 est un hélicoptère léger de 2 tonnes à vide qui est entré en service en 2009. Sa capacité d'emport est de sept passagers. Equipé de deux moteurs Pratt & Whitney (PW207D1) développant chacun 600 CV, sa vitesse est de 280 km/h, son rayon d’action de 750 km.

Vos réactions
  • dof
    Posté le 02/03/2020 à 09h59

    La consommation d'un rotor anti couple en vol de croisière est plus que négligeable pour un RAC (rotor anti couple) caréné comme celui-ci de type Dauphin/Gazelle/Cabri/H120/H130/H135 etc.

    En stationnaire "oui" se système prendrait son sens pour une utilisation en TA (travail aérien).Mais cet hélicoptère n'est visiblement pas destiné à cette utilisation d'un part, et avoir un tel 'bordel' en bout de queue c'est me semble t'il aussi encombrant que dangereux.
    De plus le gain de poids n'est pas probant par rapport à un "mono" RAC.

    Certain diront, 4 moteurs, 4 fois plus de chance de tomber en panne, l'électrique n'est pas exsangue de pannes. Nous le savons bien pour avoir été plus en pannes avec nos systèmes électrique qu'avec nos turbines.
    Et enfin, que c'est moche !
    :"Un bel avion est un avion qui vole bien, citation de Marcel Dassault , les temps changent avec cette chose.
    Cela me semble être une belle blague en avance du 1 avril.

    Signaler un abus Répondre

  • JMG
    Posté le 25/02/2020 à 18h21

    C'est pas beau, c'est encombrant et cela multiplie par 4 les coûts de maintenance (sans compter les coûts d'acquisition)

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2020
    Publicité :Liebherr 2020 - Hélicos
    Publicité :Liste noire 2020
    Photo de la semaine par Spot’Air Dassault-Breguet Mirage 2000B Escadron de chasse 2/5 «Ile de France»

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde