1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Airbus et Air France vont supprimer 22 000 emplois

Vidéo - Airbus et Air France vont supprimer 22 000 emplois

- Par

Conséquence de la crise sanitaire, Airbus et Air France vont réduire drastiquement leurs effectifs : de 11 % pour l’avionneur et de 14% pour la compagnie aérienne.

Pour Airbus dont l’activité a baissé de 40%, l’objectif est d’aller vite, en évitant autant que possible les licenciements secs. L’avionneur va se séparer d’ici à l’été 2021 de 15 000 salariés de sa branche avions commerciaux principalement en Europe. La France et l’Allemagne paieront le plus lourd tribu, et compteront pour les deux tiers des suppressions de postes. Les premiers départs sont prévus à l’automne (2020).

Air France entend de son côté supprimer d’ici à 2022 plus de 7 000 postes, filiale régionale comprise. Le groupe entend favoriser les départs volontaires et les départs anticipés à la retraite. Les premiers pourraient avoir lieu dès cet été. Quant à la flotte de Hop qui compte 59 avions, elle sera réduite de moitié.

Vos réactions
  • Athos
    Posté le 02/07/2020 à 11h15

    Bonjour,
    Départs volontaires & retraites anticipées ce sera "facile" pour ces deux groupes, qui viennent de toucher une enveloppe de l'état, de monter des plans sociaux!
    Par contre pour tous les sous-traitants, surtout ceux du constructeur ce ne sera pas la même musique. Ils ont déjà été obligés de faire des sacrifices pour s'aligner sur les exigences du client qui leur en demande toujours pour toujours moins !
    Une période difficile s'annonce, il faudra faire attention durant la période estivale que des bureaux ne se vident pas des outils en un week-end !
    Athos M29

    Signaler un abus Répondre

  • Parapentiste
    Posté le 03/07/2020 à 22h35

    Il est peut-être temps pour ces deux groupes de réviser leur politique salariale, notamment pour les 25% les plus élevés.
    Un commandant de bord sur Air France gagne presque 2 fois ce que gagne un ministre, et plus de 2 fois ce que gagne un secrétaire d'état.
    Comment croire que la pénibilité et les compétence requises sont 2 fois supérieures ??
    Même raisonnement pour Airbus, bien entendu.

    Par ailleurs, pour Airbus, pourquoi ne pas commencer à fabriquer d'autres véhicules, pour lesquels le savoir faire aéronautique est facilement déclinable et adaptable ?

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde