1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Un Airbus décolle tout seul...ou presque

Vidéo - Un Airbus décolle tout seul...ou presque

- Par

Un avion de ligne qui décolle tout seul c’est la prouesse que vient de réaliser Airbus. L’avionneur européen a effectué courant décembre huit décollages automatiques successifs d’un A350 d’essai depuis l’aéroport de Toulouse (voir la vidéo). Après s’être aligné sur la piste, l’équipage a activé le pilotage automatique puis a poussé sur la manette des gaz. Ensuite, plus aucune action n’a été effectuée par les pilotes. L’avion s’est mis à accélérer en restant dans l’axe de la piste grâce à un système de reconnaissance d’images comprenant plusieurs caméras embarquées et un logiciel d'analyse des données. Une fois la vitesse de rotation atteinte, le nez de l’avion a alors commencé à se lever tout seul et quelques secondes plus tard l’Airbus A350 était dans les airs. Sur la vidéo on voit clairement que le pilote ne tire pas le mini-manche qu’il tient en main gauche. 

Cet essai, une première mondiale pour un avion de ce type, s’inscrit dans le projet ATTOL (pour Autonomous Taxi, Take-Off & Landing) lancé en 2018 par Airbus. L’avionneur souhaite en effet tester et comprendre l’impact que pourrait avoir des vols entièrement automatisés. D’ici à l’été prochain, des essais de roulage et des atterrissages en mode automatique seront donc réalisés. Pour atterrir, l’idée sera bien sûr de ne pas s’appuyer sur les systèmes d’aide à l’atterrissage (ILS) existants sur certains aéroports mais d’utiliser là encore le système de reconnaissance d’images.

Comme nous l’expliquions l’été dernier, grâce aux avancées technologiques dans l'aéronautique nous sommes passés de quatre personnes dans le cockpit des avions de ligne dans les années 50, à trois dans les années 70 puis à deux dans les années 80. N’y aura-t’il plus bientôt qu’un seul pilote aux commandes ? L’avenir le dira mais les acteurs aéronautiques y travaillent. Une automatisation accrue des avions de ligne pourrait en effet permettre de faire face à la pénurie annoncée de pilotes et d’accroître encore davantage la sécurité en avion. L’erreur humaine reste en effet la première cause de crashs aériens.

Vos réactions
  • JMG
    Posté le 17/01/2020 à 14h35

    OK pour améliorer la performance en s'appuyant sur un logiciel

    KO pour:
    - faire confiance à un seul pilote (ex: AVC, suicidaire et autres exemples récents)
    - faire confiance à un logiciel (les deux accidents B737 Max ne suffisent-ils pas ?)

    Signaler un abus Répondre

  • Orange Mécanique
    Posté le 17/01/2020 à 10h09

    La question n'est plus de savoir si, à moyen ou long terme, les pilotes disparaitront ou non des cockpits, mais simplement quand cela se produira.
    Par étapes, très certainement, avec un pilote et un backup au sol, puis seul le personnel sol en backup.
    Quant à savoir si les passagers accepteront de monter dans de telles machines volantes, la réponse est simple : Les prochaines générations ne se poseront même pas la question et trouveront cela tout à fait normal.
    Tant que le ratio km/accident reste le même (peut sera-t-il meilleur d'ailleurs).

    Signaler un abus Répondre

  • Orange Mécanique
    Posté le 17/01/2020 à 10h14

    Et à propos du financement R&D pour la qualification/certification de tels systèmes, une étude UBS de l'été 2017 a montré que le coût mondial annuel des PNT est de 30 Md USD.
    Il y a une marge certaine.

    Signaler un abus Répondre

  • Netoul
    Posté le 17/01/2020 à 10h20

    A lors là , nous sommes sûr que les préavis de grèves ne vont pas tarder à tomber...

    Signaler un abus Répondre

  • Radavidra
    Posté le 18/01/2020 à 08h29

    Ce n'est pas si difficile qu'on le pense. Je suppose que le système a toujours besoin du pilote pour surveiller l'extérieur et actionner certaines commandes (rentrer le train, les volets, réduire la puissance des réacteurs, etc...)?

    Signaler un abus Répondre

  • Jeancrilear
    Posté le 17/01/2020 à 14h55

    Vous oubliez que sans pilote, le constructeur sera seul responsable, rien que pour ça, ils garderont un homme à bord.
    Je suis curieux de voir l'algorithme de décision pour dégager pr raisons médicales ou vent de travers.
    Et pour finir, il y a tellement de restrictions à l'atterrissage automatique (effondrement des cadences, limitation vent de travers) que ça reste un beau fantasme de geek .

    Signaler un abus Répondre

    • Leadukag
      Posté le 25/01/2020 à 14h42

      Fantasme de geek, peut-être, on se rassure comme on peut quand on est pilote. Il suffit de compter le nombre de drones qui décollent et atterissent tout seuls sous la supervision d'un "pilote" à terre. Sans parler des drones qui peuvent identifier une cible et la "traiter" sans intervention humaine. Là c'est un choix philosophique qui autorise ou non ce mode d'utilisation. Alors décider de dégager ou non pour une raison ou une autre, c'est peanuts. Il n'a a plus d'algorithme au sens où on l'entendait avant, maintenant c'est l'intelligence artificielle qui va permettre ça. Avec par exemple la technique de l'apprentissage renforcé. Et je ne suis pas sûr qu'il soit plus compliqué pour un soft, de faire atterrir un avion avec un vent de travers que de conduire une voiture dans un trafic ultra dense avec une ribambelle de forcenés de la route ultra pressés et énervés. Conduite autonome qui est déjà largement maîtrisée.

      Signaler un abus

  • Caron
    Posté le 17/01/2020 à 18h16

    Le Science, la technique et le fric vont sauver l'Humanité. Elle est pas belle la vie?

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2020
    Publicité :Liebherr 2020 - AC
    Publicité :Liste noire 2020
    Photo de la semaine par Spot’Air Grumman J2F Duck

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde