1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Crash d'un hélicoptère à NY : le pilote a signalé une panne moteur

Vidéo - Crash d'un hélicoptère à NY : le pilote a signalé une panne moteur

- Par

Il est 19H08 à New York dimanche dernier quand des témoins filment le crash de cet hélicoptère dans l’East River. Des six occupants, seul le pilote en sortira vivant.

La machine, un Ecureuil (AS350 ou H125) mis en service en 2013, effectuait un vol de 30 minutes pour un shooting photo. Juste avant l’accident, le pilote avait signalé au contrôle aérien une panne moteur. La suite ? L’hélicoptère descend, s’abîme doucement dans la rivière et se retourne comme le montrent ces images. Le bilan est lourd, pourtant l’hélicoptère est équipé de flotteurs de sécurité, sorte d’airbags, qui auraient dû maintenir la machine à flot.

Todd Gunther, enquêteur du NTSB : interview dans le reportage.

Au-delà des flotteurs et du moteur bien sûr, les enquêteurs vont aussi regarder de près le système de harnais de sécurité dont l’appareil était pourvu pour ce type de vol-photo où les portes restent le plus souvent ouvertes. Attachés dans l’appareil, les passagers n’auraient peut-être pas réussi à se dégager. Les appareils photos et une mini caméra portative appartenant aux passagers vont également être analysés et pourront peut-être apporter des éléments déterminants à l’enquête.

Vos réactions
  • franck
    Posté le 16/03/2018 à 19h41

    Il arrive un peu fort, pas de flare mais je crois savoir qu'au USA c'est pas trop l'usage...au ralenti la queue disparait sous l'eau et plus de la moitié de la cabine...les boudins ont dû se dégonfler à l'impact !!! Ensuite les passagers n'ont peut être pas écouter les consignes de sécurité avec attention, c'est courant... nous l'avons tous déjà fait !!!

    Signaler un abus Répondre

  • Deveric
    Posté le 18/03/2018 à 06h32

    Le flare y était mais trop tôt. Comparé au Bell 206 dans la même catégorie, le tripale de l’écureuil absorbe moins d’énergie que le bipale du Bell. Il est plus nerveux mais pardonne moins lors de la ressource sans moteur, à titre d’exemple; une panne moteur sur un 206 permet après le flare de remonter à environ une dizaine de mêtres et se reposer en douceur et ça avec 4 personnes à bord mais pas avec l’écureuil. De plus l’écureuil semblait avoir une charge importante, 6 occupants + matos, ca qui ne favorise pas ce genre de manœuvre. Bref il ne faut pas se louper.

    Signaler un abus Répondre

  • Macfly
    Posté le 12/05/2018 à 16h56

    Le flare est bon mais d’après le rapport de la NTSB une des deux bouteilles de la flotta ne s’est vidangée. C’est un STC DART. C’est dommage sinon ils seraient tous en vie.

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Liste noire
    Photo de la semaine par Spot’Air PAF défilé 14 juillet - COLAS SCUDELER - https://www.instagram.com/colas_photo/

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde