1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Crash du Boeing 767 d’Amazon : le copilote mis en cause

Vidéo - Crash du Boeing 767 d’Amazon : le copilote mis en cause

- Par

Les enquêteurs américains (NTSB) viennent de rendre leurs conclusions sur le crash d’un Boeing 767 cargo d’Amazon le 23 février 2019. Ils pointent du doigt le copilote qui était aux commandes au moment de l’accident.

Alors que l’avion était en approche sur Houston, il y a eu quelques turbulences. Par inadvertance, les pilotes ont activé le mode « remise des gaz » mais ne s’en sont pas rendus compte. L’avion reprend de l’altitude. C’est à ce moment que tout bascule. Le copilote a l’impression que l’avion est en train de décrocher. Il pousse donc volontairement sur le manche. A 1 800 m d’altitude, l’avion pique du nez à un angle proche de 50°. Il percute le sol quelques secondes plus tard à plus de 800 km/h. Selon les enquêteurs, le copilote a été victime d’un phénomène de désorientation spatiale, appelé illusion somatogravique.

Le crash a coûté la vie aux 3 occupants de l’avion.

Vos réactions
  • JULIAN GROSSO
    Posté le 19/07/2020 à 08h48

    Le problème c'est surtout que depuis la hausse phénoménale du trafic aérien, le besoin de nouveaux pilotes a explosé.. du coup des écoles de "pilotes du dimanche" ouvrent à tout va pour répondre à la demande, et de bien mauvaise qualité.. du coup on se retrouve avec des crash car on a des pilotes qui ne savent pas lire et utiliser correctement les instruments de bord

    Signaler un abus Répondre

  • jcv
    Posté le 15/07/2020 à 17h13

    C'est surprenant d'apprendre que les instruments donnant l'altitude semblent avoir été complètement oubliés par le pilote. De plus, que les ordinateurs de bord laissent l'appareil prendre une telle inclinaison à une altitude aussi basse est très étonnant.

    Signaler un abus Répondre

  • Kjugo
    Posté le 16/07/2020 à 11h08

    Jcv pas si étonnant que ça, si l’approche se fait manuellement La remise de gaz également.
    Dans ce cas il y a peut être une alarme mais rien de plus

    Signaler un abus Répondre

  • Coché
    Posté le 16/07/2020 à 12h43

    L'action du pilote à piquer, pousser sur le manche, lors d'une remise des gazes est tout à fait standard: - effet de couple des moteurs dont la poussé se situe en dessous et avant du centre de gravité produit une forte et rapide tendance à cabrer qui sans action finit par une tres forte assiette et infine par un décrochage.
    - configuration du compensateur en vitesse d'approche (faible vitesse donc point neutre dans la zone à piquer). Une accélération de l'air vas provoquer une assiette à piquer.
    Lors d'une remise des gases sur les avions à manche vous poussez sur le manche pour contrôler attitude à cabrer ce qui a pour effet pervert de masquer le PFD par le manche.

    Signaler un abus Répondre

  • Icarien
    Posté le 16/07/2020 à 13h03

    On ne pilote plus un A 320 ou un B 767 comme un Jodel.
    Le pilotage obéit aux «  lois » programmées dans les ordinateurs de bords qui « prennent « la place du pilote et « décident «  à sa place. (Loi normale)
    C’est ainsi que l’ordinateur de bord protégera d’une manœuvre périlleuse en cas de vol à incidence élevée (risque de décrochage) en cas de TOGA par exemple. (Le TRIM est automatique). On dit que ces avions ne décrochent pas.
    Toutefois il arrive dans les cas extrêmes (pannes) que l’ordinateur prive l’équipage de cette protection (Loi dégradée) et on passe dans ce cas en pilotage « Manuel « Y compris le TRIM sauf que dans cette configuration ( montée à haute incidence) l’appareil se trouvent souvent en HORS TRIM et le pilote est souvent surpris et ne pense pas à trimer afin de récupérer la commande de profondeur dans la limite du domaine de vol.
    C’était le cas d’accident de A320 au large de Perpignan de XL Airways en 2008 ou encore une arrivée périlleuse d’un Airbus de la TAROM à Orly il y à quelques années.

    Peut on alors transposer cela à cet accident ????

    Signaler un abus Répondre

    • Tikky
      Posté le 21/07/2020 à 20h49

      Le 767 ne dispose pas de ces protections et se pilote comme un Jodel quant à lui.

      Signaler un abus

  • Kerbal
    Posté le 16/07/2020 à 22h30

    Icarien, le Boeing 767 est un vrai avion, la loi normale ou autre trim auto ça n'existe que sur les A320/30 et autres appareils plus récents à commandes de vol électrique (fly by wire). Le 767 est un avion à commandes de vol hydrauliques comme l'A300 et l'avion ne pilote pas à la place du pilote.

    Signaler un abus Répondre

    • Icarien
      Posté le 17/07/2020 à 15h25

      Bonjour Kerbal
      Merci pour ces précisions et sans vouloir vous contredire et polémiquer je voudrais juste souligner que mon message tendait à illustrer qu’il y a une Supervision du pilotage par des calculateurs de bord malgré des commandes de vol classiques (cables ou hydrauliques) et que le pilote d’aujourd’hui est un Gestionnaire plus qu’un « manipulateur «  et en pilotant il supervise des systèmes automatisés. La nature de son travail a changé et malgré Les verrous et sécurités il arrive Encore qu’il se fasse surprendre ou piéger .
      En voici la preuve... malheureuse.

      Signaler un abus

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :PeurEnAvion - Crash
    Publicité :Liste noire 2020
    Photo de la semaine par Spot’Air Morane-Saulnier MS760 Paris Armor Aero Passion

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde