1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Crash de LaMia en Colombie : la panne sèche confirmée

Vidéo - Crash de LaMia en Colombie : la panne sèche confirmée

- Par

Un an et demi après le crash de LaMia (companie aérienne bolivienne) en Colombie, les enquêteurs viennent de publier leur rapport final. Et c’est bel et bien la panne sèche qui est à l’origine de l’accident qui a coûté la vie à 71 des 77 occupants du BAe 146.

Il manquait en effet 2,3 tonnes de carburant dans les réservoirs de l’avion pour assurer en toute sécurité cette liaison Santa Cruz (Bolivie) - Rionegro (Colombie). Les pilotes auraient donc normalement dû faire escale à Bogota ou dans un autre aéroport pour se réapprovisionner en kérosène. Ils ne l’ont pas fait. Le rapport pointe du doigt également le temps de réaction des pilotes qui demandent à atterrir d’urgence beaucoup trop tardivement. Enfin, la mauvaise gestion du contrôle aérien qui met l’avion en attente au lieu de lui donner la priorité a conduit l’avion à sa perte. L’appareil s’écrasera à flanc de montagne ses réservoirs complètement vides.

Vos réactions
  • Arno_LeChat
    Posté le 04/05/2018 à 11h51

    Arrogance, prétention et imprévisible ont achevé ce cocktail mortel.
    Le contrôle aérien du départ avait demandé que Bogota soit inscrit en escale technique. Cela a été refusé (un rampant et qui plus est une femme, enfin ! De quoi se mêle-t-on ? "On l'a déjà fait 2 fois...").
    Bogota impliquait la nuit sur place car Medellin aurait été fermé le temps de refueler et de repartir. Et c'est la part de cerveau "actionnaire" de la compagnie qui a pris le pas dans le cerveau du pilote (même personne ; conflit).
    Mauvaise gestion du contrôle à l'arrivée ? J'ai un doute. Il semble que les annonces du pilote ne soient pas claires quant à l'urgence absolue (sauf lors des 3 dernières minutes). S'il y a un hippodrome avec 2 avions devant, le vol Viva Colombia vient d'annoncer une urgence avec une "perte de kérosène" (jauge ou réelle perte, je ne sais pas) et prend la priorité des arrivées sur Medellin. L'hippodrome prendra 6mn de vol au Lamia. Il s’écrase à 4mn de vol de la piste. Il manquera la

    Signaler un abus Répondre

  • Arno_LeChat
    Posté le 04/05/2018 à 11h56

    Cocktail mortel
    Le contrôle aérien du départ avait demandé que Bogota soit inscrit en escale technique. Cela a été refusé (un rampant et qui plus est une femme, enfin ! De quoi se mêle-t-on ? "On l'a déjà fait 2 fois...").

    Bogota impliquait la nuit sur place car Medellin aurait été fermé le temps de refueler et de repartir. Et c'est la part de cerveau "actionnaire" de la compagnie qui a pris le pas dans le cerveau du pilote (même personne ; conflit).

    Les annonces du pilote n'ont pas été claires quant à l'urgence absolue. De plus un vol Viva Colombia vient d'annoncer un "problème carburant". L'hippodrome prendra 6mn de vol au Lamia. Il s’écrase à 4mn de vol de la piste.
    Visiblement la réserve carburant a été intégrée dans la durée de vol estimée dès le plan de vol déposé!

    Prétention et arrogance ça ne marche qu'en studio à "Hollywood".

    Un atterrissage réussi c'est quand on rapporte devant une aérogare toutes les pièces de l'avion dans l'ordre dans lequel on les avait tr

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2018
    Publicité :PeurEnAvion-crash
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2018
    Photo de la semaine par Spot’Air Mig 29 UB Slovak Air Force

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde