1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Accidents d'avions : les critères IATA à la loupe

Vidéo - Accidents d'avions : les critères IATA à la loupe

- Par

Avec 136 victimes et seulement quatre accidents d’avions mortels en 2015, les chiffres de l’association du transport aérien international (IATA) pulvérisent tous les records établis en matière de sécurité aérienne. Pourtant dans ces statistiques, le lourd bilan humain des crashs de Germanwings et de Metrojet, 374 victimes, n’est pas pris en compte. On vous explique pourquoi.

Ce rapport annuel fait un état des lieux de la sécurité aérienne et non de la sûreté aérienne. C’est toute la nuance. L’IATA a défini trois principaux critères pour qu’un accident aérien soit considéré comme tel et ses victimes comptabilisées.

Premier point, l’IATA prend uniquement en compte les accidents « involontaires », qui ne sont pas liés à des actes délibérés comme un suicide du pilote ou un acte de terrorisme. Les victimes collatérales d’un crash d’avion, celles présentes au sol, ne sont pas non plus prises en compte.

Ensuite, il faut que ce soit un vol commercial passagers ou fret. Les vols d’essais sont exclus de ces statistiques tout comme les appareils des catégories jets d’affaires, aviation générale et militaire.

Troisième et dernier critère, il faut que l’appareil ait une masse maximale au décollage d’au moins 5, 7 tonnes. En résumé des appareils dont la capacité est au minimum d’une quinzaine de passagers. L’avion reste toujours le moyen de transport le plus sûr au monde.

Vos réactions
  • lionesse
    Posté le 21/04/2016 à 20h42

    Les rapports de l'IATA concluent en avançant le nombre de km/passagers dans ses statistiques, très favorables à l'avion, évidemment. Or le risque du passager d'avoir un accident n'est pas lié au nombre de km parcourus à 850/900 km/h, mais au temps passé dans l'avion, ce qui change notablement les conclusions. Une voiture ou la plupart des trains, avec une moyenne de 80/90 km/h mettra 10 fois plus de temps pour un trajet identique et augmentera d'autant le temps où le risque d'accident est présent. Il faut donc multiplier les statistiques de l'IATA par 10 pour avoir une comparaison équitable avec les risques encourus par les moyens de transport terrestres.

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Autres vidéos « Sûreté & Sécurité »
    Publicité :Safran 2017
    Publicité :aeronewstv-peurEnAvion-securite
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde