1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Des mesures pour mieux repérer les avions portés disparus

Vidéo - Des mesures pour mieux repérer les avions portés disparus

- Par

Deux mois après la mystérieuse disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines, l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA) vient de faire trois propositions afin de faciliter le repérage des avions portés disparus et d’accroître l’efficacité des fameux enregistreurs.

L’AESA souhaite en effet allonger la durée d’émission des signaux des boîtes noires de 30 à 90 jours et augmenter la durée d’enregistrement des voix dans le cockpit de 2 à 20 heures au minimum. Des mesures qui permettraient de localiser un appareil jusqu’à 3 mois après sa disparition des écrans radars mais également d’enregistrer l’intégralité des conversations des pilotes.

Et pour faciliter les recherches, en mer notamment, l’agence souhaite également qu’un moyen additionnel de détection, comme une balise supplémentaire émettant sur une autre fréquence que celle des boîtes noires, soit fixée sur la carlingue des avions commerciaux.

Dominique Fouda – Agence Européenne de la Sécurité Aérienne : « Soit les avions de transport commerciaux qui survolent de grandes distances océaniques sont équipés de cette balise, soit sont équipés d’un moyen qui permet de détecter dans un rayon de 6 miles nautiques le lieu d’impact lors d’un accident. Mais en tous cas, l’idée c’est de multiplier au moins par 5 ou 6 la distance de repérage. »

Cette mesure dont le coût est évalué à 3 500 euros par appareil pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2019. La Commission Européenne doit en effet d’abord étudier ces recommandations puis ce sera ensuite au Parlement Européen d’adopter cette nouvelle directive, vraisemblablement au second semestre 2015. Ces mesures s’appliqueraient alors à l’ensemble des appareils enregistrés au sein des 32 états membres de l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne, soit 6 000 avions commerciaux au total. Une décision qui pourrait alors être suivie par l’agence américaine de l’aviation civile (FAA), et concerner alors, l’ensemble des appareils long-courriers dans le monde. De son côté, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) réfléchit également au problème. Lors d’une réunion avec les acteurs du secteur les 12 et 13 mai à Montréal au Canada elle a indiqué qu’elle annoncerait une série de recommandations pour améliorer le suivi des vols aériens dès septembre prochain.   

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :aeronewstv-peurEnAvion-securite
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde