1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Quand l’empreinte digitale facilite le passage aux frontières

Vidéo - Quand l’empreinte digitale facilite le passage aux frontières

- Par

Télécharger Adobe Flash player
Flash Player est nécessaire pour afficher ce contenu.

D'un côté la queue et de l'autre un franchissement de la frontière toujours plus rapide. Installé il y a un an dans l'aéroport Marseille-Provence, le système PARAFE pour Passage Automatisé Rapide aux Frontières Extérieures, a été imaginé par Morpho, une filiale du groupe Safran. Il permet aux voyageurs munis de passeports biométriques de traverser les frontières en seulement quelques secondes au lieu des 20 minutes habituelles, la simplicité du passage a fait le succès de la machine.

Samuel Fringant - Directeur Affaires France chez Morpho (Groupe Safran) :

Le contrôle biométrique permet un contrôle absolu de cohérence entre le titre et la personne qui franchit la frontière et elle limite la nuisance du temps de contrôle avec un temps de passage qui est en moyenne de 20 secondes. Morpho enregistre ce type de dispositif sur 23 aéroports internationaux.

Déjà installé sur les deux aéroports parisiens, l’aéroport de Marseille est le premier de province a avoir installé le système PARAFE.

Derrière sa simplicité apparente se cachent des technologies de pointe. Des capteurs ultra perfectionnés vérifient en un temps record et en toute sécurité la biométrie du passager.

Samuel Fringant - Directeur Affaires France chez Morpho (Groupe Safran) :

Il y a la consultation d’une base biométrique totalement fiabilisée, sécurisée avec un capteur d’empreinte qui vise à détecter par exemple les faux doigts. Et puis vous avez sous la forme d’un damier, un tapis qui permet d’assurer le contrôle d’unicité au même titre que plusieurs caméras placées dans ce sas. Ce dispositif permet de détecter si plusieurs personnes rentrent dans le sas auquel cas le passage n’est pas autorisé ou si une personne abandonne un bagage dans le sas, un signal retenti.

Malgré les 800 000 euros d'investissement dans la machine, ce temps de passage est devenu un véritable argument marketing pour l'aéroport. Notamment vis-à-vis de la clientèle business, souvent pressée et détestant les files d'attente.

Outre les empreintes digitales, le système PARAFE est capable d'analyser l'iris des yeux ou la morphologie du visage. Ainsi Morpho souhaite s'adapter aux contraintes socioculturelles de chaque pays, pour mieux affirmer son leadership mondial.

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :aeronewstv-peurEnAvion-securite
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde