1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > easyJet : les suites d'un déroutement créent la polémique

Vidéo - easyJet : les suites d'un déroutement créent la polémique

- Par

Les 180 passagers et six membres d’équipage du vol easyJet 4027 en ont été quittes pour une bonne frayeur dimanche dernier. En raison de vents violents liés à la tempête Marcel qui a touché l’ouest de la France, l’Airbus A320 n’a pas pu atterrir comme prévu à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

Après une première tentative d’atterrissage avortée, le commandant de bord a effectué une deuxième approche mais il a été contraint de remettre les gaz après que le train d’atterrissage a touché la piste. Le vol a finalement été dérouté sur l’aéroport de Montpellier, à 200 kilomètres plus à l’est, où les pilotes ont finalement pu poser l’appareil sans encombre. 

Invité de la matinale d'Europe 1, ce jeudi 9 février, le député LR de Charente-Maritime Dominique Bussereau est revenu sur cet incident (voir la vidéo). Pour l’ancien ministre des transports, « le fait que les pilotes n’atterrissent pas parce-que les conditions météorologiques ne le permettent pas est un gage de sécurité ». Il déplore en revanche le fait que la compagnie britannique à bas coût n’ait pas trouvé d’autobus à Montpellier pour ramener les passagers à Toulouse qui ont dû se débrouiller par eux-mêmes et à leurs frais pour rejoindre Toulouse. D'où la polémique.

Dans un communiqué la low-cost s’excuse de la gêne occasionnée et précise que si « malheureusement aucune navette n’était disponible (…) tous les passagers de ce vol peuvent adresser une réclamation au service client d’easyJet pour leurs frais de transport. » Il aurait été quand même plus facile de traiter les demandes sur place. 

Vos réactions
  • avevy
    Posté le 10/02/2017 à 22h56

    FR24 donne des altitudes-pression, ce ne sont pas des hauteurs sol. Il faut dès lors corriger en fonction de la Patm du moment.
    Dramatique, l'ignorance des commentateurs ...
    Comme le disait mal Bussereau, il vaut mieux avorter une approche que de casser du bois (et éventuellement tuer des gens). Cela n'a donc rien à voir avec un atterrisage "raté" (ou "loupé" selon Bussereau) : c'est précisément cela, la sécurité ! Ce pilote a bien fait son travail.

    Signaler un abus Répondre

  • sokokura
    Posté le 11/02/2017 à 00h36

    La véritable information me semble être le plein pouvoir du captain face à une compagnie ordonnant une course vers le danger, on peut bien louer toute la sécurité (légitime) aux avions, j'aurais apprécié que ce journaliste s'arrête sur cette question de la sécurité.

    Mais le temps est court à la radio.

    Signaler un abus Répondre

  • Filoustyle
    Posté le 14/02/2017 à 00h30

    http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/07/2512887-airbus-frole-crash-toulouse-pose-montpellier-easyjet-enferme-passagers-bord.html

    Trop de bla bla la photo parle d'elle même

    Signaler un abus Répondre

  • AURELIEN VANDOORINE
    Posté le 10/02/2017 à 09h20

    Encore un journaliste stupide payé pour faire de l'audience et du chiffre. L'apparai aurait manqué de se crashé, c'est vraiment pas sérieux d'autant qu'il n'y a eu aucune information sérieuse sur le problème, mis à part les deux remises de gaz qui n'ont rien de dangereux en soit et sont une simple décision.
    En regardant un autre site d'info, le train d'atterrissage a touché le sol a la deuxième tentative, alors que les traces radars le montre ne pas descendre jusque la piste.

    Le seul point réel c'est que effectivement il y a un manque sur la prise en charge des passagers de Montpellier à Toulouse.

    Signaler un abus Répondre

    • Jean-Luc
      Posté le 10/02/2017 à 15h26

      M. Aurelien,
      Je ne sais pas où vous prrenez votre information mais selon la borne installée sur l'avion (sur tous les avions d'ailleurs), l'appareil a bel et bien tenté à deux reprises de se poser à Blagnac, et l'appareil s'est approché à deux reprises à quelques mètres du sol. Voir le lien ci-après)

      https://fr.flightaware.com/live/flight/EZY4027/history/20170205/1430Z/LFPO/LFBO/tracklog

      Signaler un abus

  • stefsince1985
    Posté le 10/02/2017 à 09h28

    Et est-ce que les cars étaient autorisés à circuler? Il me semble que les préfectures interdisent aux cars de circuler par fort vent. Ca expliquerait pourquoi easyJet n'a pas trouvé de car. L'autre solution: les taxis. Allez trouver 40-50 taxis un dimanche à 20h !

    Signaler un abus Répondre

  • greg765
    Posté le 10/02/2017 à 12h31

    Personnellement je trouve déjà cet article bien plus objectif et complet que la presse nationale qui hurlait au crash ! Là c'est déjà plus factuel et moins sensationnel !
    @Aurelien : je ne vois pas en quoi les "traces radar" permettraient de savoir si le train a touché le sol... si il s'agit de Flight Radar 24 vive la "trace radar" ;)

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Autres vidéos « Compagnies aériennes »
    Publicité :Safran 2017
    Publicité :aeronewstv - Clémentine - CA
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde