1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > DSK : « la donne actuelle Airbus-Boeing est temporaire »

Vidéo - DSK : « la donne actuelle Airbus-Boeing est temporaire »

- Par

Quel est l’avenir du marché low-cost ? Les compagnies traditionnelles doivent-elles s’y mettre ? L’industrie aéronautique chinoise concurrencera-t-elle un jour Boeing et Airbus ? A ces trois questions, nous avons voulu connaître la vision de Dominique Strauss-Kahn. L’économiste participera en effet ce 29 octobre au Maroc à une conférence organisée par APG sur la croissance du transport aérien.

Quel avenir pour le marché low-cost ?

Dominique Strauss-Kahn : «Personne n’a envie de payer plus cher pour quelque chose qui n’est pas mieux. Or, un low-cost de qualité n’est pas très loin d’une compagnie qui n’est pas low-cost et qui dans sa catégorie n’est pas de bonne qualité. Je crois donc au développement du low-cost et je ne vois pas pourquoi ça ne marcherai pas sur les vols long-courriers. Je crois en fait qu’il y a deux marchés qui sont très viables, c’est le marché du haut de gamme et le marché du low-cost. C’est le marché intermédiaire qui est plus difficile. Ce n’est donc pas une surprise que Lufthansa (via sa filiale Eurowings) se lance dans le low-cost et je pense que les low-cost internationales ont un assez grand avenir. Surtout si l’hypothèse d’une croissance du marché encore plus grande que prévue en raison de centaines de millions de personnes qui accèdent à un niveau de revenu leur permettant de dépenser de l’argent dans des voyages se vérifie. »

Les compagnies traditionnelles doivent-elles se mettre au low-cost ?

Dominique Strauss-Kahn : «La rentabilité globale du transport aérien aujourd’hui est très en dessous de ce qu’elle devrait être, elle est quasiment ridicule et encore, je parle des compagnies qui gagnent de l’argent. La concurrence par les low-cost est évidente et les difficultés qu’Air France a connues dans sa politique sur le développement de Transavia sont un frein, un risque pour sa survie. Je crois donc qu’il n’y a pas beaucoup d’autres solutions pour les compagnies d’accepter de développer elles-mêmes du low-cost. C’est très difficile pour des compagnies traditionnelles de se reconvertir vers l’esprit du low-cost. Pour autant, ce n’est pas impossible. L’enjeu c’est leur capacité à se restructurer, à s’allier, à diminuer leurs coûts pour satisfaire une demande qui va être croissante. Si on a le soutien de ses actionnaires, si on est capable de convaincre son personnel que c’est la voie de l’avenir, et si surtout on a une stratégie claire des différents créneaux auxquels on veut s’attaquer, comme celui du low-cost, on peut y arriver. »

L’industrie chinoise concurrencera-t-elle un jour Boeing et Airbus ?

Dominique Strauss-Kahn : «Je pense que la donne actuelle Airbus/Boeing est une donne qui est temporaire, ça ne veut pas dire pour autant qu’elle va changer dans deux ans. Des grands acteurs vont se mettre en ligne, et les chinois évidemment (avec COMAC notamment). Une partie des transferts de technologies a déjà eu lieu, il y a des problèmes de matériaux, sur le titane par exemple, où les chinois sont particulièrement bien placés. Je ne vois pas à l’avenir ce qui empêcherait ni technologiquement, ni commercialement un pays comme la Chine de développer une industrie aéronautique puissante. Ça peut mettre du temps, ça peut être difficile, il y a un apprentissage à faire. On ne devient pas comme ça en claquant dans les doigts un avionneur sans le passé très long qu’ont les européens et les américains. Mais je ne vois aucun obstacle à ce que ce soit possible pour les chinois. »

Vos réactions
  • Olivier Rueil Malmaison
    Posté le 26/11/2015 à 13h17

    On n'apprend pas grand chose dans cette interview.

    Segmentation du marché : "Choisissez Premium ou Low-cost, l'entre-deux ça va être dur." Non ?

    Compagnies traditionnelles : "Elles doivent choisir, premium ou low-cost. ça dépend des actionnaires puis d'un manager efficace." Sans blague.

    Comac : "Ils ne sont pas concurrents encore mais ils vont apprendre et ils vont le devenir." Rhooo...

    Heureusement qu'il s'appelle DSK sinon personne ne le publierait.

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Autres vidéos « Compagnies aériennes »
    Publicité :Safran 2017
    Publicité :aeronewstv - Clémentine - CA
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde