1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Visite du « zoo » de Lufthansa

Vidéo - Visite du « zoo » de Lufthansa

- Par

Dans la zone fret de l'aéroport de Francfort en Allemagne, un bâtiment héberge, le temps de quelques heures des pensionnaires un peu particuliers.

En transit, en partance ou en attente d'être réceptionnés, Lufthansa voit ici passer chaque année 110 millions d'animaux comme ces chiens dressés destinés à la police de Houston aux États-Unis, ces chiots attendus par leur propriétaire à Los Angeles, ces hamsters tchèques qui s'envoleront prochainement pour le Japon ou encore ce millier de poissons fraîchement arrivés en boîte de Bali et destinés à des magasins spécialisés allemands. 

Certaines espèces comme les lapins ou les chats patientent eux, au calme, dans des pièces où la température est régulée. 

Pascal Lalagüe, gardien d’animaux, Lufthansa Cargo : «Ce chat part pour Doha, au Qatar. Il décolle aujourd’hui à 13H30. Nous avons ici de la nourriture pour tous types d’animaux. Des fois, les propriétaires fournissent leur propre nourriture et dans ce cas-là on la leur donne, cela évite d’éventuelles allergies. » 

Tous les animaux voyagent dans des cartons, des cages ou des containers. Ces chevaux en partance pour le Moyen-Orient par exemple vont être chargés dans la soute d'un avion cargo, bien sanglés à l'intérieur de ces caisses métalliques. 

Mais revenons à nos moutons. Dans ce « zoo éphémère » on fait parfois de drôles de rencontres: serpents, araignées, scorpions. Les 60 vétérinaires, soigneurs et autres gardiens chargés de vérifier l'état de la marchandise doivent parfois restés sur leurs gardes. 

Thomas Klappich, responsable reptiles & poissons, Lufthansa Cargo : « Oui bien sûr, des fois c’est dangereux. Quelques fois j’ai des serpents venimeux ou des animaux qui s’échappent de leurs boîtes et il faut que je les rattrape. Et parfois, je ne sais même pas ce qu’il y a à l’intérieur des cartons, c’est la surprise du chef. »

Chez Lufthansa, un animal de compagnie pesant plus de 8 kg et ne logeant pas sous le siège devant vous a l’obligation de voyager en soute. Hormis les éléphants, trop lourds, et les girafes, trop grandes, ce centre voit donc passer toutes les espèces du monde animal ou presque. Un marché qui ne représente que 3% du fret  transporté par la compagnie nationale allemande mais qui reste lucratif. 

Axel Heitmann, Lufthansa Cargo : « Cela dépend bien entendu de la taille de l’animal transporté. Pour vous donner une idée du coût pour un Berger Allemand par exemple qui part aux Etats-Unis, il faut compter environ 700 euros. » Soit légèrement plus cher que pour un passager en classe éco. Mais c'est bien connu, quand on aime on ne compte pas et avouez qu'il est bien difficile parfois de rester indifférent à certains petits minois.

Vos réactions
  • colombienne
    Posté le 04/06/2015 à 05h37

    Tres interressant tous ces commentaires ! nous avons besoin d etre rassurés en ce qui concerne nos compagnons qui voyagent avec nous !! je n arrive pas a trouver ou m adresser ou un numero de telephone afin de savoir comment faire afin de repartir avec mes 2 shit szu , qui seront agés d un petie peu plus de 4 mois , a la date du 5 aout . Merci de me repondre ;

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2017
    Publicité :aeronewstv - Clémentine - CA
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde