aeronewstv - logo

Cinéma : l'aviateur Romain Gary dans La promesse de l'aube

Publié le 19/12/2017 01:00 - Par aeronewstv.com

Voici une phrase tirée du livre autobiographique La promesse de l'aube de Romain Gary (1960) qui peut paraître prémonitoire sur le futur de l'aviation. "J'aimais les avions, surtout les avions de cette époque révolue, qui comptaient encore sur l'homme, avaient besoin de lui, n'avaient pas cet air impersonnel qu'ils ont aujourd'hui, où l'on sent déjà que l'avion sans pilote est une simple question de temps. "

L'adaptation cinématographique de La promesse de l’aube du réalisateur Eric Barbier sort donc en salles ce mercredi 20 décembre avec Pierre Niney dans le rôle de Romain Gary et Charlotte Gainsbourg dans celui de sa mère Mina. 

Né en 1914 dans l'Empire russe, abandonné par son père peu après sa naissance, Romain Gary (Roman Kacew de son état civil) suit sa mère en Pologne puis en France où il va terminer ses études. Il est naturalisé français en 1935 et s’engage dans l'armée en 1938. Navigateur dans l’aviation, il va s’illustrer en Afrique durant la Seconde guerre mondiale avant d’embrasser une carrière de diplomate et d’écrivain. Il obtient le prix Goncourt à deux reprises : pour Les racines du ciel  (1956) et pour La vie devant soi (1975). Ce livre, écrit sous le nom d'emprunt d'Emile Ajar, a été adapté au cinéma avec Simonne Signoret dans le rôle principal. 

Romain Gary meurt à Paris le 2 décembre 1980, à l’âge de 66 ans. Cet acharnement à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à sa mère qu’il le doit. Elle lui répétait toujours : "Tu seras un héros". Une relation fusionnelle quasi incestieuse entre mère et fils qui l'aura dévoré toute sa vie. 

Le tournage de La promesse de l’aube s’est déroulé à travers cinq pays (France, Italie, Belgique, Hongrie et Maroc) pendant quatorze semaines. Après celle de Jules Dassin en 1970, il s’agit de la deuxième adaptation au cinéma de ce roman.

imprimer cette page