aeronewstv - logo

Le F-35 de Lockheed Martin décolle d’une rampe de lancement

Publié le 25/08/2017 01:00 - Par aeronewstv.com

Un F-35 qui décolle via une rampe de lancement, c’est le test que vient de réaliser un pilote d'essai de BAE Systems, la société britannique spécialisée dans les secteurs de la défense, de la sûreté et de l'aérospatiale (vidéo). Ce test s’est déroulé le 14 août dernier sur la base aérienne de l’US Navy de Patuxent River (Etat du Maryland) aux Etats-Unis. C’est la deuxième fois que l’avion de combat réalise ce type de décollage. Les premiers essais remontent en effet à juin 2015.

Contrairement aux porte-avions français ou américains qui sont équipés pour le décollage de leurs avions de combat de catapultes (à vapeur ou électromagnétiques), la Russie, l’Inde, la Chine et le Royaume-Uni utilisent eux des tremplins. Moins coûteux, ce mode de décollage nécessite également moins de maintenance que les catapultes. Les essais en conditions réelles du F-35B sur le navire britannique HMS Queen Elizabeth doivent débuter l'an prochain. Le nouveau porte-avions de la royal Navy long de 280 mètres a coûté 3,2 Mds d’euros et doit entrer en service en 2020.

Quant au F-35 de Lockheed Martin, il est décliné en trois versions. La « A » est la version classique (décollage et atterrissage depuis une piste traditionnelle). La « B » est une version capable de réaliser des décollages sur une courte distance et d’atterrir à la verticale. Quant à la version « C » du F-35, elle est destinée à un usage sur porte-avions. Son train d’atterrissage est plus  robuste, sa voilure plus large et l’extrémité de ses ailes se replient pour optimiser l’espace sur le pont d’envol.

imprimer cette page