aeronewstv - logo

Pourquoi l’A330 d’AirAsia s’est-il soudainement mis à vibrer ?

Publié le 28/06/2017 01:00 - Par aeronewstv.com

Les 359 passagers à bord de l’Airbus A330 d’AirAsia reliant Perth (Australie) à Kuala Lumpur (Malaisie) ce dimanche 25 juin en ont été quittes pour une bonne frayeur. Une heure trente environ après le décollage leur appareil s’est en effet soudainement mis à vibrer fortement. Des vibrations qui selon les dires de certains passagers et des images tournées à bord (voir la vidéo) s’apparentaient aux secousses d’une machine à laver en phase d’essorage. 

Suite à ce problème technique, le commandant de bord a fait une annonce en cabine qui n'a guère rassuré les passagers : « Je vous demande de garder votre calme, notre survie dépend de votre coopération », a-t-il annoncé. L’appareil a fait demi-tour pour atterrir finalement sans encombre à l’aéroport de Perth.

Une enquête pour déterminer l’origine de l’incident a été ouverte par l’agence australienne de sécurité des transports (ATSB). La compagnie aérienne AirAsia, l’avionneur et le motoriste Rolls-Royce y participent. L’hypothèse d’un problème sur le moteur gauche est néanmoins privilégiée. La rupture en plein vol de l’une des aubes de soufflantes du réacteur pourrait en effet avoir entraîné un déséquilibre dans le moteur et provoqué ces vibrations. Dans pareil cas il est demandé aux pilotes de couper le moteur en question. Cette procédure permet d’éviter que des débris ne causent davantage de dégâts mais n’atténue pas totalement les vibrations. Car avec leur imposante entrée d’air les réacteurs, même éteints, continuent de tourner.

Rappelons enfin que le biréacteur A330 peut voler plusieurs heures (jusqu’à 4 heures) avec un seul de ses réacteurs. Il a une certification ETOPS (Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards).

Air Asia est une compagne low cost malaisienne dont le siège est à Kuala Lumpur.

imprimer cette page