aeronewstv - logo

Un oiseau fait voler en éclat le pare-brise d’un avion

Publié le 06/05/2017 01:00 - Par aeronewstv.com

En vol, un choc aviaire peut être lourd de conséquence. Robert Weber peut en témoigner. Ce pilote privé américain se rappellera en effet longtemps du vol qu’il a effectué le 22 février 2014 au-dessus de la Floride (Etats-Unis). Alors qu’il vole en pilote automatique à 270 km/h et à plus de 300 mètres d’altitude, un oiseau vient percuter violemment le pare-brise de son Piper PA-32 Saratoga. Sous la violence du choc la vitre gauche vole en éclat et le blesse au crâne. Une scène rare filmée par une caméra installée à bord de l’appareil (voir la vidéo).

Sonné, le pilote reprend néanmoins immédiatement le contrôle de son avion et demande aux contrôleurs aériens à pouvoir effectuer un atterrissage d’urgence. Quatre minutes plus tard, il se posera sans encombre sur l’aéroport de Page Field près de Fort Myers en Floride.

Une mésaventure qui est cependant loin d’être un cas isolé. Selon la direction générale de l’aviation civile (DGAC) entre 5 000 et 6 000 incidents impliquant des chocs aviaires sur des avions sont recensés chaque année dans le monde. Pour limiter les risques sur les avions commerciaux, les vitres des cockpits sont très résistantes. Les pare-brises doivent en effet être capables de résister à un projectile de 1,8 kg lancé à une vitesse de 600 km/h. Le « point faible » des avions de ligne contre les chocs aviaires vient donc plus des moteurs. On se souvient par exemple de l’amerrissage d’urgence de l’A320 d’US Airways en 2009 dont les réacteurs avaient été endommagés après une ingestion d’oiseaux. 

imprimer cette page