aeronewstv - logo

Focus sur les essais moteur avant livraison

Publié le 18/04/2017 01:00 - Par aeronewstv.com

Le site de Safran Aircraft Engines, situé à Villaroche (Seine-et-Marne), est spécialisé dans l’assemblage de moteurs civils. Ici, deux types de réacteurs sont fabriqués : le CFM56 et le LEAP. Mais avant d’être livré au client, le motoriste effectue sur chacun des moteurs des essais pour s’assurer qu’ils fonctionnent bien, on appelle cela dans le jargon des tests de réception. Voici le déroulement des opérations.

Avant d’être acheminé  vers l’un des trois bancs d’essai, chaque réacteur est tout d’abord  inspecté. Sur ce moteur CFM56 par exemple de 3 mètres de long et d’un poids de 3 tonnes des techniciens vérifient minutieusement chaque branchement.

Ensuite le moteur est envoyé sur rails vers son banc d’essai. Un test qui va durer entre 7 heures et 10 heures dans ce lieu fermé pour s’affranchir des conditions climatiques. L’essai est contrôlé depuis cette salle de contrôle où tout est chronométré.

Thibault Martin, metteur au point au banc d’essai chez Safran Aircraft Engines : interview dans le reportage.

Au début du test, le moteur est mis en route. Il va aspirer de l’air extérieur à une vitesse de 25 m/s pour créer de la poussée comme lorsque l’avion est en vol. A la sortie du turboréacteur, l’air est propulsé à une vitesse de Mach 0,9 près de 1 100 km/h.

Laurent Paté, responsable des bancs d’essai chez Safran Aircraft Engines : interview dans le reportage.

Après l’essai, les derniers équipements sont installés comme le cône avant, puis le moteur est livré au client où il sera connecté aux systèmes avioniques. Cette année, Safran Aircraft Engines prévoit de tester ici environ 800 réacteurs (800 autres sont testés par General Electric).

imprimer cette page