aeronewstv - logo

Un détecteur d’explosifs liquides en temps réel

Publié le 15/12/2016 01:00 - Par aeronewstv.com

Dans les aéroports aucun scanner-bagages n’est aujourd’hui capable de faire la différence entre de l’eau et de la nitroglycérine par exemple. C’est pour cela que les agents de sûreté vous demande systématiquement avant d’embarquer de jeter tout produit liquide (d’une contenance supérieure à 100 ml), parfum, gel douche, lotion et autre dentifrice.

Mais ça, c’était avant. Créée en 2010, la startup MultiX installée à Moirans près de Grenoble (Isère) vient en effet de mettre au point un détecteur spectrométrique ultra-puissant à rayons X, le ME100, en se basant sur une technologie développée par Thales en partenariat avec le  Commissariat à l'énergie atomique (CEA). Ce détecteur « made in France » situé sous le tapis roulant du scanner peut ainsi identifier toutes substances explosives à la volée. Le détecteur est même capable de différencier du Coca Zéro d'un Coca normal.

Reste désormais au détecteur d'explosifs à être certifié avant sa commercialisation prévue fin 2017. Testé par l’agence américaine de sécurité des transports (TSA), le système qui s’intègre dans les scanners déjà existants sera mis en service dans tous les aéroports internationaux américains dès 2018. Il permettra ainsi de fluidifier le passage des postes d’inspection filtrage (PIF). Un premier contrat qui en appelle beaucoup d'autres, en Europe et dans le reste du monde. Un marché potentiel de 2 000 à 4000 systèmes selon Jacques Doremus, le président de MultiX. Le prix du détecteur reste pour l’heure confidentiel.

imprimer cette page