aeronewstv - logo

Airbus Helicopters : pourquoi des départs volontaires sont à craindre

Publié le 12/10/2016 01:00 - Par aeronewstv.com

Un accident en Norvège qui cloue au sol les Super Puma pendant quatre mois, une baisse de l'activité des plateformes pétrolières grosses consommatrices d'hélicoptères, et un contrat polonais de plus de 3 milliards d’euros portant sur 50 Caracal qui tombe à l’eau : voici les trois principaux facteurs qui plongent Airbus Hélicoptères dans l’incertitude.

Le 19 septembre, le patron de la division Guillaume Faury, n’avait d’ailleurs pas caché à ses salariés que les quatre derniers mois de 2016 allaient être  "cruciaux" pour la suite.

Pour l’heure on ne parle pas ouvertement de plan social mais de « mesures complémentaires » au plan d'économies déjà entrepris. Un plan de départs volontaires est à craindre. Car les chiffres ne sont pas bons. Au premier semestre 2016, le nombre de commandes a reculé de plus de 7 % par rapport à la même période en 2015, une année où le marché civil et parapublic accusait déjà une baisse de 20 % par rapport à l’année précédente.

Seul rayon de soleil au tableau, la levée le 7 octobre dernier par l’AESA (agence européenne de la sécurité aérienne) de l’interdiction de vol des Super Puma sous conditions. Mais seule la conclusion d'importants contrats en cours en Asie et un éventuel revirement de la Pologne pourrait vraiment venir changer la donne.

imprimer cette page