aeronewstv - logo

Quelle est la distance minimale sol-réacteur pour un avion ?

Publié le 08/05/2016 01:00 - Par aeronewstv.com

Selon les autorités de l’aviation civile américaine et européenne (FAA & EASA) il n’y a pas de distance minimale règlementaire entre le sol et les réacteurs d’un avion commercial ou plutôt la nacelle. Une réponse qui peut surprendre.

En fait, ce qui importe c’est que l’appareil réponde au « cahier des charges » des organismes de certification. "Le design d’un avion doit lui permettre de répondre aux exigences réglementaires de sécurité, les fameuses CS-2 pour les avions de transport commerciaux", confirme l'EASA dans un mail. 

Un avion doit être conçu pour pouvoir fonctionner normalement sur une piste gorgée d’eau par exemple. Les essais d’ingestion d’eau sont donc là pour s’assurer que l’eau ne pénètre pas dans les moteurs de l’avion ou dans le groupe auxiliaire de puissance (APU). Et même s’il n’y a pas de règlementation précise sur la question, les réacteurs d’un avion doivent néanmoins être fixés à une distance suffisamment éloignée du sol de manière à minimiser le risque d’ingestion de corps étrangers pouvant provenir de la piste ou du taxiway lorsque l’appareil est en roulage ou en phase de décollage ou d’atterrissage. On peut donc en déduire que généralement les réacteurs se trouvent à minima à une bonne cinquantaine de centimètres de distance du sol.

imprimer cette page