aeronewstv - logo

Retour à la case maintenance pour 176 Boeing 787

Publié le 26/04/2016 01:00 - Par aeronewstv.com

C’est la dernière version des moteurs General Electric du Boeing 787 (GEnx-1B PIP 2) qui pose problème. Fin janvier, à un peu plus de 6 000 mètres d’altitude, l’un des deux réacteurs d’un Boeing 787 de Japan Airlines reliant Vancouver à Tokyo s’est arrêté. Il n’a pas pu être redémarré. L’autre moteur General Electric d'une version plus ancienne a lui continué à fonctionner normalement. Et l’avion s’est finalement posé sans encombre à Tokyo avec un seul moteur.

L’agence américaine de l’aviation civile (FAA) a déterminé la cause de l’incident. En givrant, les aubes de soufflante ont été légèrement déformées. Elles ont alors frotté sur la partie intérieur du carter, provoquant des vibrations puis l’arrêt du moteur. Le Boeing 787 pouvant également être équipé d’une motorisation Rolls Royce, 176 appareils sur les 393 livrés sont concernés par ce problème.

Pour y remédier General Electric doit poncer l’intérieur du carter d’un quart de centimètre (0,25 cm). Une opération qui prend 16 heures et qui a déjà été réalisée sur 40 réacteurs. Les 29 compagnies aériennes ont jusqu’au 1er octobre prochain pour se mettre en conformité. D’ici là, la FAA a instauré pour les pilotes de nouvelles procédures en vol pour retirer le givre sur les aubes.

imprimer cette page