aeronewstv - logo

Aéroport de Roissy : collision avec un drone évitée

Publié le 04/03/2016 15:00 - Par aeronewstv.com

On ne l’apprend qu’aujourd’hui, mais le 19 février dernier, un drone a frôlé un A320 d’Air France alors que ce dernier était à 1 700 mètres d’altitude, en phase d’approche vers l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

Le copilote de l’appareil, qui assurait la liaison entre Barcelone (Espagne) et Paris, a aperçu un drone dans ses 11h. Le pilote automatique a alors été déconnecté par l’équipage qui a pu éviter de justesse la collision avec le drone. Selon le commandant de bord, le drone est passé à environ cinq mètres en dessous de l'aile gauche de l'avion.

Qualifié « d’incident grave » par le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), une enquête est en cours pour tenter d’identifier le propriétaire de la machine. 

Le type de drone n'a pas pu être identifié mais il semble très difficile à croire que ce soit un drone de loisir à cette altitude. Les incidents de ce genre se multiplient dans un certain nombre de pays. Des mesures rapides doivent être prises avant qu'un événement plus grave ne se produise.

L'utilisation des drones civils en France est strictement encadré par un arrêté du 11 avril 2012. De toute évidence, cela n'est pas suffisant.  

La fédération professionnelle du drone civil (FPDC) a rappelé hier soir dans un communiqué de presse l'urgence de légiférer sur le sujet. "Une future loi sur les drones est en cours de rédaction au Parlement et pour laquelle la FPDC a déjà été auditionnée", est-il précisé.

Aux Etats-Unis, les propriétaires de drones civils entre 250 g et 25 kg avaient jusqu'au 19 février dernier pour faire immatriculer leur drone. 

imprimer cette page