aeronewstv - logo

Ce brouillard qui ralentit le trafic aérien

Publié le 04/12/2015 01:00 - Par aeronewstv.com

Le brouillard, est l’un des phénomènes météorologiques les plus problématiques pour les contrôleurs aériens. Cette brume épaisse réduit considérablement la visibilité sur la plateforme aéroportuaire. Il faut donc redoubler de vigilance pour permettre aux pilotes d’atterrir ou de décoller en toute sécurité.

François Chevrier, contrôleur aérien (aéroport de Toulouse Blagnac) : interview dans le reportage.

Et pour pouvoir atterrir par temps de brouillard, les avions et les aéroports doivent notamment être pourvus d’équipements spécifiques, d’un système d’aide à l’atterrissage par mauvaise visibilité (ILS : guidage latéral et vertical ou GNSS : procédures satellitaires).

François Chevrier : interview dans le reportage.

En temps normal dans cet aéroport, deux pistes fonctionnent, aujourd’hui une seule est ouverte. Une mesure de sécurité qui ralentit le trafic aérien. Et pour éviter tout accident sur la plateforme aéroportuaire lorsque la visibilité est inférieure à 550 mètres, la durée d’espacement entre deux atterrissages ou deux décollages est rallongée, multipliée par deux. Comptez 6 minutes au lieu de 3 minutes habituellement.

Avec l’arrivée de l’hiver, ces phénomènes de brouillard s’intensifient. Des retards de vols sont donc prévisibles ces quatre prochains mois.

imprimer cette page