aeronewstv - logo

General Electric imprime un mini réacteur en 3D

Publié le 09/09/2015 01:00 - Par aeronewstv.com

C’est un petit moteur pour General Electric mais un grand moteur pour le monde de l’impression 3D. Après plusieurs années de R&D, des ingénieurs du motoriste américain basés à Cincinnati dans l’Ohio ont réussi à imprimer en 3D toutes les pièces qui composent un turboréacteur. Le moteur de 30 centimètres de long et de 20 centimètres de diamètre semblable à ceux que l’on trouve sur des modèles réduits fonctionne. Testé, il tourne à plus de 33000 tours/minute.

General Electric a utilisé pour cela la fabrication additive. Les données sont rentrées sur ordinateur puis des lasers entrent en action. Des couches de poudre métallique fusionnent, et s’empilent les unes sur les autres. Une fois la pièce terminée, ne reste plus qu’à la polir et à l’assembler avec les autres.

Cette nouvelle technique de fabrication offre de nombreux avantages : une économie de matière, une grande précision et un gain de temps dans la fabrication.

Mais face à la complexité des réacteurs d’avions commerciaux et à la taille de certaines pièces, il faudra encore du temps avant d’en voir un fabriqué entièrement avec une imprimante 3D. Reste que certaines pièces le sont déjà. A l’image des injecteurs-carburant du moteur LEAP par exemple. D’ici 2020, General Electric prévoit avec ce nouveau procédé de produire 100 000 pièces aéronautiques.

imprimer cette page