aeronewstv - logo

Des ventilateurs pour refroidir les freins des avions

Publié le 24/04/2014 08:30 - Par aeronewstv.com

Lorsqu’un avion commercial atterrit, ses freins sont mis à rude épreuve. En quelques minutes, leur température passe d’une centaine de degrés à plus de 400, près de 2 heures sont alors nécessaires pour qu’ils refroidissent. Pour diviser par deux cette durée, la société Technofan, filiale du groupe Safran, propose depuis plus de 30 ans aux compagnies aériennes des ventilateurs de frein. Appelés "BCF" en anglais pour Brake Cooling Fan, ils sont mis en marche par les pilotes et sont situés dans la fusée de la roue de l’avion.

Eric Jennequin - Responsable du support technique après-vente chez Technofan (Groupe Safran) : « Dans la jante il y a ce moteur qui tourne en fait et qui actionne cette roue. Et qui extrait du coup l’air de l’intérieur des freins vers l’extérieur. Donc le Brake Cooling Fan ne fonctionne qu’au sol. C’est fait pour diminuer la température mais aussi pour diminuer le temps d’attente de l’avion. »

Pour pouvoir redécoller, la température des freins doit en effet être inférieure à 300°C, une limite de sécurité fixée par l’avionneur. Grâce à ce ventilateur, la température baisse de 200°C en une trentaine de minutes. Une compagnie gagnerait ainsi en moyenne chaque jour et par appareil 1h15 d’exploitation commerciale supplémentaire. Un gain de temps non négligeable pour les transporteurs qui misent sur des temps de rotation de leurs appareils relativement courts.

Cet équipement bien qu’optionnel, équipe aujourd’hui 90 % des court-courriers d’Airbus par exemple, à raison de quatre ventilateurs par appareil. Ayant un temps d’immobilisation au sol plus long entre chaque vol, les gros-porteurs en ont moins l’utilité en revanche. Qatar Airways et Singapore Airlines ont malgré tout opté pour ces ventilateurs sur leurs futurs biréacteurs long-courriers A350. L’an dernier, Technofan en a produit 10 000 unités.

imprimer cette page