1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > La soufflerie de Gustave Eiffel à Paris tourne, encore et toujours

Vidéo - La soufflerie de Gustave Eiffel à Paris tourne, encore et toujours

- Par

Le 16ème arrondissement de Paris est davantage connu pour ses hôtels particuliers que pour ses installations industrielles. Il abrite pourtant depuis plus d'un siècle un morceau de l’histoire de l’aéronautique, la soufflerie de Gustave Eiffel, classée monument historique en 1983.

En 1912, l’ingénieur de 79 ans, qui avait déjà construit sa célèbre Tour, poursuivait ses recherches sur l’aérodynamique. Il a fait construire cette soufflerie pour mener ses expériences. 

Benoît Blanchard, Directeur de la soufflerie Eiffel : " Vous avez derrière moi une soufflerie qui permet de faire un vent de 100km/h sur un diamètre de deux mètres. Cette soufflerie est utilisée pour faire des essais aérodynamiques. C’est à dire qu’on va travailler sur tout ce qui se déplace dans l’air et tout ce qui est soumis au vent."

Construite à la veille de la première guerre mondiale, la soufflerie a d’abord servi à tester les premiers avions, comme cette Aéro-Torpille Tatin. Elle est alors à la pointe de la technologie. Mais les avions allant de plus en plus vite au XXème siècle, la soufflerie ne peut plus suivre, et doit trouver une reconversion.

Benoît Blanchard, Directeur de la soufflerie Eiffel : " C’est un outil qui avait été conçu de façon très intelligente par Gustave Eiffel pour le monde de l’aéronautique. Mais il avait aussi, à son époque déjà, regardé d’autres thématiques qui sont étudiées dans l’aérodynamique comme l’automobile ou le bâtiment. Il a fait une soufflerie qui est suffisamment moderne pour être encore aujourd’hui intéressante et compétitive dans des tas de domaines de l’aérodynamique."

Maquettes de voitures, d’édifices ou même de bateaux viennent ici, dans ce tunnel, tester leur résistance au vent.

Signe des temps, la soufflerie est passée en 2001 des mains du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) à celles du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Mais l’aviation n’a pas complètement déserté les lieux : chaque année, des étudiants en ingénierie aéronautique viennent se former ici pour construire les avions de demain.

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde