1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Première Guerre mondiale : L'essor des bombardiers lourds

Vidéo - Première Guerre mondiale : L'essor des bombardiers lourds

- Par

Ce sujet fait partie d’une web-série réalisée par la rédaction d’aeronewstv  sur « Les hommes et les avions de la première guerre mondiale ». Cette web-série a été diffusée du 4 au 22 août 2014 pour le centenaire de la Grande Guerre qui a fait dix millions de victimes en quatre ans et qui a vu le développement de l'aviation militaire. Retrouvez cette web-série sur notre site en cliquant sur le Tag ci-contre 1ère guerre mondiale.  

Les usines fournissent massivement les armes et les munitions utilisées dans les tranchées. A partir de 1916, de nouveaux types d’avions sont chargés de les détruire. C’est ce qu’on appelle les bombardiers lourds. On distingue les bombardiers Gotha, britanniques Handley Page et français Farman.

Patrick Facon, Chargé de mission Histoire – Centre d’Etudes Stratégiques Aérospatiales   

Il y a une grande caractéristique de la guerre de 14-18, c'est ce qu'on peut appeler l'avènement du bombardier lourd, du bombardier stratégique. Pourquoi est-ce qu'on fabrique des bombardiers lourds ? Tout simplement pour qu'ils aient une envergure et un fuselage suffisants pour embarquer du carburant et des charges de bombes suffisantes, de façon à leur permettre d'aller le plus loin possible chez l'ennemi. Alors le bombardier stratégique, ou bombardier lourd si on préfère, il naît d'une idée. C'est qu'en fait l'ennemi est vulnérable dans sa profondeur. Les villes de l'ennemi sont vulnérables aux attaques aériennes. D'abord l'industrie est concentrée dans les villes, donc on peut provoquer des effets industriels. On peut détruire des usines d'armement, on peut détruire des usines qui fabriquent des obus, des cartouches de mitrailleuses, des avions pour le compte du front.

Ce sont les Allemands et les Britanniques qui vont être les principaux initiateurs des bombardiers lourds. Lles Allemands vont être les premiers à bombarder l'Angleterre. A partir de 1916, ils vont engager sur l'Angleterre, ce qu'on appelle les Riesenflugzeuge, c'est-à-dire les avions géants, donc des gros avions de bombardements parmi lesquels les Gotha, par exemple, et les Allemands vont attaquer l'Angleterre pratiquement jusqu'en 1918 avec des avions qui sont capables d’emporter entre 500 kilos et une tonne de bombes.

Les Britanniques vont répondre aux attaques allemandes en créant leur propre aviation de bombardement à travers des appareils qui seront principalement des Handley Page. Ces avions vont opérer principalement depuis la Lorraine en France pour aller bombarder les usines de guerre allemandes.

Les Français, eux, auront une vision beaucoup moins stratégique de l'emploi du bombardier. Les Français ont plutôt une vision de l'emploi tactique du bombardier, à quelque distance de la ligne de front sur les arrières de l'ennemi. Ils développeront cependant deux avions de bombardement lourd, le Farman F.50 et le Farman F.60, le F.50 rentrant en service avant la fin de la guerre et le F.60 après la fin de la guerre.

On a eu un dérapage qui s'est produit, un glissement qui s'est produit sur l'effet psychologique des bombardements. On pensait qu'en bombardant des villes, en bombardant des quartiers résidentiels, en bombardant des usines qui étaient près des quartiers résidentiels, on pourrait obtenir un effet psychologique. Il est certain, et on a des preuves écrites, qu'il y a eu des paniques. En Angleterre, par exemple, il y a eu des paniques dans les usines quand les avions allemands venaient bombarder. Mais jamais aucun des deux adversaires en présence n'a obtenu d’effets psychologiques décisifs.

Les bombardements sur Londres eurent tout de même un effet non négligeable. De 1917 à 1918, plus de 350 avions britanniques furent maintenus en Angleterre, loin du front, pour s’opposer aux bombardiers allemands.

Vos réactions
  • Smatchone
    Posté le 23/08/2014 à 12h45

    Bravo et merci pour ces articles courts et concis. On apprend beaucoup sur les stratégies et l'évolution de la construction aéronautique à ses débuts.

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2017
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde