1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Virgin Galactic : le second SpaceshipTwo dévoilé le 19 février

Vidéo - Virgin Galactic : le second SpaceshipTwo dévoilé le 19 février

- Par

Quinze mois après le crash de la navette spatiale de Virgin Galactic qui a coûté la vie à l’un de ses deux occupants, Richard Branson n’a pas abandonné l’idée de lancer des vols commerciaux dans l’espace. Le 7 janvier, la société publiait une photo sur son compte Twitter de son nouveau vaisseau en phase finale de production. Il sera officiellement dévoilé le 19 février prochain à Mojave à l’ouest des Etats-Unis.

Suite aux recommandations de l’agence américaine de sécurité des transports (NTSB), les équipes ont donc dû revoir leur copie. Des modifications ont été apportées à la poutre de queue rotative dont voici une photo. C’est en effet son déverrouillage prématuré par le copilote qui avait conduit à la désintégration de la navette à 15 000 mètres d’altitude. Des protections ont donc été ajoutées pour éviter que le scénario ne se reproduise.

Pour la petite histoire, Stephen Hawking devrait baptiser l’appareil. Le physicien, théoricien et cosmologiste britannique suscite l’admiration du patron de Virgin Galactic qu’il décrit comme un « génie incontesté ayant permis d’ouvrir notre regard sur les merveilles de l’univers ». Le professeur a d’ailleurs reçu, et c’est le seul, un billet gratuit pour l’espace. Les 700 autres inscrits ont eux dû s’acquitter de la somme de 250 000$. Avec cette deuxième navette, les sept pilotes d’essai vont pouvoir reprendre les vols. Et avec eux, le rêve de voir un jour la planète bleue à 80 kilomètres d’altitude va renaître.

Vos réactions
  • jluc
    Posté le 14/01/2016 à 15h18

    bonjour, représentant VG en France depuis Juillet 2007, je me permets de corriger quelque peu votre information.
    A propos de l'accident du 31 octobre 2014, le déverrouillage n' est pas seul à l'origine de la dislocation. Les vibrations du moteur hybride ont un rôle plus important encore dans le déclenchement du processus de "feathering" qui a entrainé la dislocation. Le déverrouillage n'a entrainé aucune modification aérodynamique.
    Parmi les 700 candidats, seuls 400 environ ont payé 200 000 dollars entre 2005 et juin 1014, date à laquelle le prix a été révisé à 250 000. Les 300 autres n'ont versé qu'un acompte de 20 000 dollars, à l'époque 15 000 euros. Sur les 18 français, seuls 4 ont payé le prix total, avant d'ailleurs pour plusieurs d'entre eux de demander le remboursement. Pour info encore, les 700 candidats sont issus de 43 pays, 13% féminins, 87% masculins, 265 en Europe, 260 aux USA.
    bons vols à tous!

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2017
    Publicité :ASTech-RI-2017
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde