1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > La recherche continue pour une aviation plus propre

Vidéo - La recherche continue pour une aviation plus propre

- Par

Londres est à l’occasion du salon Aerodays capitale européenne de la recherche et de l’innovation aéronautique. Et en la matière, impossible de passer à côté de Clean Sky (Ciel Propre). Depuis 2008, cet ambitieux programme européen public-privé vise à donner un véritable coup de boost au développement de nouvelles technologies au service d’une aviation plus propre.

Pour réduire la consommation de carburant des avions, et donc leurs émissions de CO2, l’Open Rotor, ce réacteur sans carénage, est par exemple à l’étude tout comme des systèmes électriques qui viendront remplacer les systèmes hydrauliques ou pneumatiques actuels. La mise au point de matériaux plus légers et de systèmes de propulsion hybrides sont aussi d’autres pistes.

Eric Dautriat, directeur exécutif du programme Clean Sky : interview dans le reportage.

La deuxième phase du programme de recherche (Clean Sky 2) a été lancée en 2014. Pour mener à bien sa mission, elle dispose de 4 000 personnes et d’un budget de quatre milliards d’euros financé pour moitié par l’Union Européenne et pour moitié par les industriels du secteur aéronautique. Son objectif est clair. Réduire de moitié (par rapport à 2000) les émissions de CO2 et de bruit générées par l’aviation à l’horizon 2020.

Vos réactions
  • soc33
    Posté le 15/11/2015 à 18h19

    Bonjour,
    La contribution de 2% du transport aérien aux émissions de GES est le message officiel dei programme Clean Sky. Mais récemment, j'ai entendu le chiffre de 7% assorti de commentaires sur les conditions de calcul. Seraient pris en compte : le roulage, le décollage, le vol jusqu'à une certaine altitude, l'atterrissage, mais pas le vol à haute altitude. Merci de clarifier ce point car beaucoup de gens "ignorants" attaquent le transport aérien.
    Jean-Louis CULLERIER
    40 ans dans le groupe SAFRAN.

    Signaler un abus Répondre

    • aeronewstv
      Posté le 15/11/2015 à 23h44

      Bonjour,
      Le chiffre que nous donnons est celui de l'ATAG : www.atag.org
      D'où tenez-vous précisément ce chiffre de 7% ?
      La rédaction

      Signaler un abus

  • soc33
    Posté le 16/11/2015 à 08h13

    Bonjour,
    Ce chiffre de 7% a été avancé par un(e) journaliste sur France Inter dans le cadre d'une émission relative à la préparation de la COP 21.
    Cordialement.

    Signaler un abus Répondre

  • aéroport
    Posté le 19/11/2015 à 13h41

    La part des émissions de GES de l'industrie du transport aérien (avions + aéroports) est de 2%.

    La part de responsabilité du transport aérien aux changements climatiques est plus élevée (~9%) en raison de l'effet des contrail (trainées de condensation) en haute altitude. Il y a des publications scientifiques sur ce sujet.

    Bien à vous

    Signaler un abus Répondre

  • BRUITX
    Posté le 29/11/2015 à 15h11

    Les chiffres de la part des émissions de GES de l'industrie du transport aérien est catastrophique pour notre planète et surtout en Europe, mais ils sont bien enfermés dans des coffres forts et surtout pas sur Internet ! Une évidence observée tous les jours, évidement pas à Paris dans votre pollution qui déborde !!!

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2017
    Publicité :ASTech-RI-2017
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde