1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Des nanocapteurs par milliers bientôt sur les avions !

Vidéo - Des nanocapteurs par milliers bientôt sur les avions !

- Par

Chez Nanolike, une "start-up" française, on développe depuis deux ans des capteurs miniatures qui pourraient bien d’ici quelques années se retrouver sur le fuselage des avions. Des nanocapteurs aussi grands que le diamètre d’un cheveu et capables d’enregistrer de nombreux paramètres.

Jean-Jacques Bois - PDG de Nanolike : " C’est un petit élément sensible qui fait moins d’un millimètre carré et qui, composé de nanoparticules, va permettre de mesurer des déformations, des températures, de l’humidité. Donc mesurer des paramètres physiques et de récupérer ces informations-là, de manière très simple sur un ordinateur par exemple comme vous le feriez avec n’importe quel autre type de capteurs. "

Le principe est simple. En assemblant des atomes sous forme de nanoparticules, des fils se forment. En les reliant à de la connectique, on obtient ainsi un nanocapteur. La grande idée de Nanolike est en fait de mettre au point un film composé de plusieurs milliers de ces nanocapteurs, une pellicule qui pourrait ensuite être appliquée sur les ailes d’un avion pour enregistrer et transmettre en direct toutes les contraintes subies et qui, au vu de son épaisseur, 0,05 millimètre, ne viendrait pas perturber l’écoulement de l’air. Un procédé qui marquerait une véritable rupture avec ce qui se fait aujourd’hui.

Jean-Jacques Bois - PDG de Nanolike : " Sur tout ce qui est systèmes embarqués on veut mettre de plus en plus de capteurs, sauf qu’aujourd’hui les capteurs coûtent trop chers pour les démultiplier, sont trop encombrants et consomment beaucoup trop d’énergie. Donc ce qui en fait de très mauvais candidats pour faire des réseaux de capteurs sur des systèmes embarqués sur les avions. "

Cent fois plus petits que les capteurs actuels, mille fois moins énergivores, cinquante fois plus sensibles, et à priori, moins chers à l’achat : les avantages de ces nanocapteurs devraient à coup sûr convaincre avionneurs et compagnies. Leur commercialisation dans l’aéronautique n’est cependant pas attendue avant plusieurs années. Car qui dit nouvelle technologie, dit processus de certification forcément beaucoup plus long. De quoi laisser suffisamment de temps à Nanolike pour capter ce marché très prometteur.

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :ASTech-RI-2017
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde